RDC: des hélicoptères de l’ONU frappent pour la première fois des rebelles ougandais

Le Représentant spécial du Secrétaire général en République Démocratique du Congo et chef de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation en RDC (MONUSCO), Martin Kobler (Photo: Myriam Asmani/ONU)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Le Représentant spécial du Secrétaire général en en République Démocratique du Congo et chef de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation en RDC (MONUSCO), Martin Kobler (Photo: Myriam Asmani/ONU)
Le Représentant spécial du Secrétaire général en en République Démocratique du Congo et chef de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation en RDC (MONUSCO), Martin Kobler (Archives/ Myriam Asmani/ONU)

Pour la première fois dans le conflit en République démocratique du Congo (RDC), des hélicoptères de l’ONU ont frappé des des rebelles ougandais.

La Mission de l’ONU au Congo (MONUSCO)a intensifié la lutte menée contre les rebelles de l’ADF en engageant ses hélicoptères de combat a-t-elle confirmé aujourd’hui par voie de communiqué.

«Ce samedi 1er mars 2014 à 14h55 (heure locale) deux hélicoptères d’attaque de la MONUSCO ont tiré sur la base ADF de Saha Sitisa dans la région de Mbau, au nord-est de Beni (Nord Kivu)», dit la MONUSCO, ajoutant que cette intervention s’inscrit dans le cadre du soutien global apporté par la MONUSCO aux Forces Armées de la RDC (FARDC) depuis le début de l’Opération Sukola 1 contre les rebelles de l’ADF.

«Cette opération d’une grande précision nous permet de réaliser un objectif clair: mettre fin aux attaques récurrentes des ADF contre les populations civiles », a précisé pour sa part Martin Kobler, le Représentant spécial du Secrétaire général au Congo.

«La MONUSCO reste déterminée à utiliser tous les moyens à sa disposition pour apporter sa protection à toutes les populations qui continuent à vivre sous l’oppression de groupes armés», a déclaré Martin Kobler.

«Suite à l’intensification des opérations conjointe FARDC-MONUSCO contre les ADF, le Chef de la MONUSCO, exhorte les derniers combattants à déposer les armes», poursuit le communiqué.

«J’exhorte les derniers combattants de l’ADF à déposer les armes immédiatement et à se rendre dans les camps de la MONUSCO » a encore déclaré Martin Kobler.

Les ADF-Nalu (de l’anglais Allied Denmocratic Forces», était au départ un groupe armé ougandais créé en 1995 essentiellement composé d’islamistes s’opposant d’opposition au président ougandais Yoweri Museveni fondé en 1995.

Mais le mouvement rebelle ougandais compte plusieurs centaines combattants établis en RDC depuis 2005.