L’ex commandant de la base Wainwright déclaré coupable d’agression sexuelle

1
157
La Justice militaire (Photo: Openphoto)
La Justice militaire (Photo: Archives/Openphoto)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
La Justice militaire (Photo: Openphoto)
La Justice militaire (Archives/Openphoto)

Une cour martiale permanente a déclaré le 10 avril le major David Yurczyszyn coupable des accusations d’agression sexuelle découlant d’infractions commises en novembre 2012, à Wainwright (Alberta), alors que le major était commandant de la base.

Le procès devant la cour martiale intenté contre Yurczyszyn avait débuté le 7 avril 2014, à Denwood (Alberta). Le major Yurczyszyn avait alors plaidé coupable à des accusations d’ivresse reliées aux mêmes infractions.

Des deux chefs d’accusation portés contre lui par le Directeur des poursuites militaires, le 16 juillet 2013, le major Yurczyszyn est donc maintenant déclaré coupable d’un chef d’accusation d’ivresse, une infraction prévue à l’article 97 de la Loi sur la défense nationale, mais aussi d’un chef d’accusation d’agression sexuelle, une infraction prévue à l’article 130 de la Loi sur la défense nationale.

Les incidents qui étaient reprochés au major Yurczyszyn s’étaient déroulés en novembre 2012 à Wainwright, en Alberta lors d’une fête privée sur la base le Jour du Souvenir réunissant plusieurs personnes de la base et d’ailleurs. Au moment des événements, le major Yurczyszyn était commandant de la Base des Forces canadiennes Wainwright.

Ivre, le major avait touché intentionnellement la poitrine de la victime, elle-même militaire, qui avait par la suite porté plainte.

«Tous les membres des Forces armées canadiennes sont tenus de se conduire de façon convenable et professionnelle en tout temps», avait déclaré au moment du dépôt des accusations en mai 2013 le major Kevin Cadman, commandant adjoint du Service national des enquêtes des Forces canadiennes qui avait mené l’enquête dans cette affaire qui a connu son dénouement aujourd’hui alors que la sentence a été rendue.

Le major sera rétrogradé et passera au rang de capitaine, sera inscrit au registre national des délinquants sexuels pour une période de 20 ans et devra remettre un échantillon d’ADN pour analyse génétique.

Cher payé pour cet acte commis en état d’ivresse lors d’une fête privée, mais, soulignait le communiqué qui annonçait le verdict, «Les membres des Forces armées canadiennes sont tenus de respecter les normes les plus élevées en matière de conduite professionnelle et personnelle, et on s’attend à ce que la conduite des officiers en position d’autorité soit exemplaire à cet égard».

1 COMMENT

Comments are closed.