Soudan du Sud: plus de 100 morts dans un raid pour du bétail

0
Un enfant parmi des têtes de bétail, le 20 février 2014 à Cuibet au Soudan du Sud (Archives/Tony Karumba/AFP)
Un enfant parmi des têtes de bétail, le 20 février 2014 à Cuibet au Soudan du Sud (Archives/Tony Karumba/AFP)

Plus de 100 personnes ont été tuées lors d’un raid pour du bétail et sa répression par les forces de l’ordre dans le nord du Soudan du Sud, a déclaré samedi le ministre régional de l’Information, rapporte l’AFP.

Avant le conflit déclenché mi-décembre par la rivalité entre le président Salva Kiir et son rival Riek Machar, évincé de la vice-présidence en 2013, conflit qui a dégénéré en guerre civile, les affrontements pour du bétail étaient déjà monnaie courante.

Lors d’un des raids les plus meurtriers, fin 2011, plus de 600 personnes avaient été massacrées dans l’État de Jonglei, après une attaque menée par quelque 6.000 jeunes de l’ethnie Lou Nuer contre leurs rivaux Murle.

Même s’il n’est pas possible pas possible de savoir avec certitude si ce raid pour le bétail est lié au conflit, la guerre entre les camps Machar et Kiir a encore exacerbé les conflits entre communautés rivales et groupes ethniques dans ce pays très pauvre de 11,5 millions d’habitants où abondent les armes.

«Nous avons perdu 28 civils» dans un campement isolé d’éleveurs de bétail dans l’État de Warrap, a indiqué le ministre Bol Dhel sur la radio Miraya FM soutenue par l’ONU, ajoutant que les policiers et les soldats avaient poursuivi les assaillants et en avaient tué 85.

Par ailleurs, dans une déclaration adoptée à l’unanimité, les membres du Conseil ont condamné cette semaine «dans les termes les plus forts» une attaque perpétrée à Bor – ainsi que celles menées précédemment le 14 avril à Bentiu et dans l’État d’Unité – et soulignent que s’en prendre aux civils et aux Casques bleus «peut constituer un crime de guerre».

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.