Ukraine: le maire pro-russe de Kharkiv victime d’une tentative d’assassinat

1
Miliciens pro-russes gardant le siège de la télévision régionale à Donetsk, dans l'est de l'Ukraine, le 27 avril 2014 (Anatolii Stepanov/AFP)
Miliciens pro-russes gardant le siège de la télévision régionale à Donetsk, dans l’est de l’Ukraine, le 27 avril 2014 (Anatolii Stepanov/AFP)

La situation reste tendue dans l’Est ukrainien où le maire pro-russe de Kharkiv a été l’objet ce lundi d’une tentative d’assassinat, alors que les insurgés se sont emparés d’une nouvelle mairie à Kostiantynivka, proche de Donetsk. Pendant ce temps, les Américains se préparent à annoncer aujourd’hui un nouveau train de sanctions contre la Russie et, du côté de l’OTAN, se renforce toujours le dispositif militaire alors que la Grande-Bretagne a annoncé ce matin l’envoi de quatre chasseurs pour patrouiller l’espace aérien voisin de la Russie.
—–

Mise à jour au 28/04/2014 à 15h12

Le Premier ministre Stephen Harper annonce aujiourd’hui que le Canada a imposé des sanctions économiques contre neuf autres Russes et contre deux banques russes. Les neuf personnes font également l’objet d’une interdiction de voyager.

—- à 12h03

Les sanctions: côté américain, sept responsables russes et 17 sociétés, jugés proches du président russe Vladimir Poutine, se voient imposer des sanctions. Washington va également revoir les conditions d’autorisation à l’exportation en Russie de certains équipements high-tech qui pourraient avoir un usage militaire, a indiqué la Maison Blanche dans un communiqué.L’Union européenne, de son côté, va ajouter quinze noms à la liste des personnes sanctionnées.

La Russie, accusant les Occidentaux de jeter de l’huile sur le feu, a aussitôt promis de répliquer.

—-

Carte de l’est de l’Ukraine avec les villes saisies ou partiellement occupées par les séparatistes pro-russes (I. de Vericourt/J.Jacobsen/AFP)
À Kharkiv, ce lundi on a attenté à la vie du maire pro-russe Gennady Kernes a indiqué la porte-parole du conseil de la ville, Irina Kutsepenko.

Un message sur le site du conseil municipal, indique que le maire a reçu une blessure par balle dans le dos, ajoutant qu’ «Il est actuellement dans un hôpital sur une table d’opération d’urgence. Les médecins se battent pour sa vie ».

Gennady Kernes était à bicyclette au moment de l’attaque, selon son entourage.

Le maire de Kharkiv s’était illustré par les méthodes particulièrement musclées utilisées à l’encontre des opposants dans sa ville pendant les trois mois de la contestation pro-européenne qui a renversé le régime du président pro-russe Viktor Ianoukovitch en février.

Après la fuite et la destitution du président Ianoukovitch en février, M. Kernes a lui aussi fui Kharkiv avec son allié, le gouverneur de la région Mikhaïlo Dobkine, avant de revenir rapidement dans le pays.

Mikhaïlo Dobkine a été limogé de son poste du gouverneur mais s’est déclaré candidat à la présidentielle anticipée du 25 mai pour le compte du Parti des régions, ancienne formation de Viktor Ianoukovitch.

Sur le terrain, dans l’Est ukrainien

Pendant ce temps, à Slaviansk, après la libération pour des raison de santé hier d’un des observateurs militaires capturés vendredi dernier, les négociations sont en cours avec l’OSCE pour la libération des onze autres prisonniers, six officiers, trois Allemands, un Polonais, un Tchèque et un Danois, ainsi qu’un traducteur. Aucune information n’a toutefois été donnée sur les quatre Ukrainiens qui les accompagnaient initialement.

Les rebelles de Slaviansk détiennent également depuis dimanche trois militaires hauts gradés ukrainiens, qu’ils accusent d’espionnage. La télévision russe a diffusé des images des trois hommes en caleçon, les yeux bandés et couverts de ruban adhésif.

À Donetsk, le siège de la télévision régionale a été saisi dimanche par des militants pro-russes Plus tôt dimanche, ils avaient réclamé la reprise de la diffusion des chaînes de télévision russes pour fournir, disaient-ils, « une couverture impartiale» de la situation.dans les régions du sud-est de l’Ukraine.

La rediffusion de la chaîne de télévision russe Russie-24 a maintenant repris, mais les militants pro-russes étaient toujours là ce lundi matin.

À Lougansk, les partisans de la fédéralisation de l’Ukraine ont proclamé lors d’une réunion dimanche la création de la République populaire de Lougansk.

Dans cette ville, où un quartier général interarmées de Sud-Est du pays a été créé il ya quelques, les partisans de la fédéralisation ont adressé un ultimatum aux autorités de Kiev, réclamant l’amnistie pour tous les participants au mouvement de protestation dans l’Est ukrainien, la reconnaissance en Ukraine du russe comme langue officielle, et l’organisation d’un référendum sur les questions relatives à l’autodétermination de la région.

Si leurs demandes ne sont pas satisfaites avant le 29 avril, ils menacent de passer à des «actions militantes».

Et à Kostiantynivka, une ville de 80’000 habitants dans l’est rebelle de l’Ukraine, proche de Donetsk, des insurgés armés pro-russes se sont emparés lundi de la mairie. L’opération de prise de contrôle du bâtiment s’est déroulée selon le même scénario qu’à Slaviansk.

Une vingtaine d’hommes fortement armés et portant des uniformes verts sans insignes montaient la garde devant la mairie et le siège de la police de cette ville située à 70 km au nord de Donetsk, la capitale régionale.

Devant le bâtiment, sur lequel a été hissé un drapeau de la «république de Donetsk», des militants s’activaient à construire des barricades.

Les sanctions américaines contre la Russie

Au même moment, les États-Unis se préparent à annoncer un nouveau train de sanctions contre des individus et sociétés russes au cours de la journée, a déclaré le président américain Barack Obama depuis Manille, où il est actuellement en visite officielle.

Il a ajouté que les nouvelles sanctions font suite à «l’échec de la Russie à respecter l’ accord international visant à enrayer la crise en Ukraine». Obama a noté que les sanctions viseraient à des citoyens russes et les entreprises. Les sanctions vont également affecter l’exportation de produits de haute-technologie à la Russie, le leader a dit le président américain.

Washington annoncera les détails plus tard ce lundi.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.