Bell Helicopter, seul soumissionnaire pour un autre contrat fédéral d’hélicoptères

0
Des techniciens SAR sautent d’un hélicoptère CH-146 Griffon dans le lac Preissac pour porter secours à une personne en détresse, pendant l’exercice SAREX 2012 (Photo: FC)
Des techniciens SAR sautent d’un hélicoptère CH-146 Griffon dans le lac Preissac pour porter secours à une personne en détresse, pendant l’exercice SAREX 2012 (Archives/FAC)

À quelques jours de la fin d’un appel d’offres, Bell Helicopter, de Mirabel, est la seule à avoir soumissionné pour la deuxième phase du projet fédéral de remplacement de la flotte vieillissante d’hélicoptères de la Garde côtière.

La filiale canadienne du fabricant américain Bell Helicopters a d’ores et déjà décroché un premier contrat de 127 millions $ pour fournir 15 hélicoptères légers à la garde côtière. Bell devrait maintenant être le seul soumissionnaire à tenter d’obtenir un nouveau contrat pour fournir au gouvernement canadien huit hélicoptères de moyen tonnage destinés à des opérations le long des deux côtes et dans le Grand Nord.

L’appel d’offres prend fin le 27 mai, mais les entreprises concurrentes, AgustaWestland, Airbus Helicopters Canada et Sikorsky ont déjà indiqué qu’elles ne soumissionneraient pas. Bell et son modèle d’hélicoptère 412 (la version militarisée de cette variante étant le CH-146 Griffon) est donc seul en lice pour l’instant.

Le ministère fédéral des Travaux publics ne commente pas la nouvelle puisque l’appel d’offres est toujours ouvert, a expliqué un porte-parole, Sébastien Bois.

Dans le cadre du plan de renouvellement de la Flotte, le gouvernement doit faire l’acquisition d’hélicoptères légers, d’hélicoptères moyens, d’hélicoptères pour l’Arctique et des simulateurs.

La compagnie Airbus Hélicoptères Canada conteste en Cour fédérale le mécanisme qui a permis à Bell d’obtenir le contrat des hélicoptères légers. Elle estime que Bell a bénéficié d’un avantage injuste.

Selon elle, Transport Canada a favorisé Bell en lui accordant une exemption sur ses exigences de poids, lui permettant ainsi de soumettre le modèle 429, légèrement plus lourd que ne le prévoit la catégorie des «hélicoptères légers» indiquée dans l’appel d’offres, ce que Transport Canada nie.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT #OpLENTUS

Les commentaires sont fermés.