Des vétérans de la Seconde Guerre mondiale reçoivent enfin leur «Étoile de L’Arctique»

0
Le ministre Julian Fantino en compagnie de (de gauche à droite) MM. Edward Dallin, Roland Lavallee, James Russell et Norman Anderson, récipiendaires de l’Étoile de l’Arctique, suite à la cérémonie de remise de cette médaille qui a eu lieu au Lodge at Broadmead de Victoria, en Colombie-Britannique (ACC)
Le ministre Julian Fantino en compagnie de (de gauche à droite) MM. Edward Dallin, Roland Lavallee, James Russell et Norman Anderson, récipiendaires de l’Étoile de l’Arctique, suite à la cérémonie de remise de cette médaille qui a eu lieu au Lodge at Broadmead de Victoria, en Colombie-Britannique (ACC)

Malgré le crise actuelle avec la Russie sur la question ukrainienne et un an après que le Royaume uni la leur ait accordé, un premier groupe de vétérans a enfin reçu son «Étoile de l’Arctique» (Artic Star), une décoration qui vise à reconnaître les vétérans qui ont bravé l’Atlantique Nord pour livrer des fournitures aux Russes, alors nos alliés, lors de la Seconde Guerre mondiale.

Le ministre des Anciens Combattants, Julian Fantino, a remis jeudi 22 mai pour la première fois l’«Étoile de l’Arctique» du Royaume-Uni à aux vétérans des Forces armées canadiennes Norman George Alex Anderson, Edward Earl Dallin, Roland Jacques Lavallee et James S. Russell au cours d’une cérémonie qui a eu lieu à Victoria, en Colombie-Britannique.

«C’est un véritable honneur de présenter l’Étoile de l’Arctique à ces vétérans canadiens exceptionnels de la Seconde Guerre mondiale. Nous vous remercions de votre courage et de votre bravoure, ainsi que des sacrifices que vous avez consentis dans les conditions extrêmes de l’Arctique.», a déclaré à cette occasion le ministre des Anciens Combattants

L’Étoile de l’Arctique est une décoration militaire a été dévoilée en 2012 par le gouvernement du Royaume-Uni. Elle est accordée pour le service opérationnel au nord du cercle arctique, de quelque durée que ce soit, entre le 3 septembre 1939 et le 8 mai 1945. Toutes les forces du Commonwealth, y compris les Forces armées canadiennes et la Marine marchande du Canada, sont admissibles à recevoir cette médaille.

Mais ce n’est qu’un an après que la décoration ait été accordé aux marins canadiens, dont la plupart sont âgés de 80, 90 ans ou plus, qu’a été annoncée l’autorisation par le gouverneur général David Johnston de porter l’«Étoile».

Plusieurs Canadiens ont servi à bord de convois alliés qui traversaient l’océan Arctique pendant la Seconde Guerre mondiale pour apporter le ravitaillement essentiel à l’Union soviétique. Couramment appelée le passage de Mourmansk, cette ligne d’approvisionnement était empruntée par des navires qui partaient de ports d’Amérique du Nord pour se rendre jusque dans le nord de l’Union soviétique dans le but d’aider ses troupes à combattre l’Allemagne.

La mission est connue pour les conditions brutales et les énormes pertes subies par les troupes qui y ont servi. Quelque 3.000 membres de la marine marchande sont morts sur la route de Mourmansk.

Mais les règles régissant les distinctions étrangères peuvent être fort complexes et les distinctions honorifiques étrangères dont l’attribution n’a pas été approuvée par le gouvernement du Canada ne peuvent être ni montés ni portés avec les ordres, décorations et médailles reconnues par le Régime canadien des distinctions honorifiques.

Les vétérans admissibles et les proches parents peuvent maintenant présenter au ministère canadien des Anciens combattants une demande pour obtenir l’Étoile de l’Arctique.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.