L’exercice Maple Flag 47, deux semaines et demie d’opérations intégrées interarmées

0
Décollage d’un chasseur Hornet CF-18 de l’Aviation royale canadienne lors de l’exercice Maple Flag 2013 à la 4e Escadre Cold Lake, en Alberta (Caporal chef Marc André Gaudreault/FAC)
Décollage d’un chasseur Hornet CF-18 de l’Aviation royale canadienne lors de l’exercice Maple Flag 2013 à la 4e Escadre Cold Lake, en Alberta (Caporal chef Marc André Gaudreault/FAC)

L’exercice Maple Flag 47 qui portera sur des opérations intégrées et interarmées, rassemblera 650 membres des Forces armées canadiennes et de l’Aviation royale canadienne (ARC) ainsi que des militaires de pays alliés qui viendront participer à un entraînement au combat terrestre et aérien.

L’exercice prépare les participants à des opérations mondiales, aide à l’entraînement relatif aux opérations interarmées au sein des Forces armées canadiennes et favorise la coordination et la collaboration multinationales, souligne la Défense dans le communiqué qui annonce l’exercice qui se déroulera à la 4e Escadre Cold Lake, en Alberta, sur une seule période de deux semaines et demie, du 16 mai au 2 juin 2014.

Le calendrier vise d’abord, précise la Défense, à appuyer l’exercice Wing Warrior à la 4e Escadre et l’exercice Maple Resolve à Wainwright, en Alberta.

Les exercices Maple Flag et Wing Warrior appuient également l’entraînement et la confirmation de la Force opérationnelle aérienne 1401, une force opérationnelle de l’ARC dont l’état de préparation sera élevé une fois les exercices terminés. Ces exercices font partie du nouveau plan de gestion de l’état de préparation de l’ARC visant à faire en sorte qu’il soit possible d’intervenir rapidement n’importe où dans le monde.

«Dans l’environnement de sécurité d’aujourd’hui, un haut niveau de préparation est essentiel à la stabilité et au maintien de la paix, ce qui rend ce type d’instruction essentiel », a déclaré à ce propos le major‑général Pierre St-Amand, commandant de la 1re Division aérienne du Canada et de la Région canadienne du NORAD dont les quartiers généraux se trouvent à Winnipeg, au Manitoba.

«Nous cherchons toujours à maximiser la participation internationale à l’exercice Maple Flag. Toutefois, nous tenons d’abord et avant tout à ce que l’exercice offre un entraînement maximal, notamment en ce qui a trait aux opérations interarmées avec l’Armée canadienne», a ajouté le major-général.

L’exercice Maple Flag comprendra des activités dans des domaines comme le commandement et le contrôle, les opérations air‑air et air‑sol, le ravitaillement en vol, l’alerte lointaine et le contrôle aéroportés, le renseignement, la surveillance et la reconnaissance, le transport aérien et l’aviation tactique.

Les aéronefs de l’ARC qui participeront à l’exercice Maple Flag comprennent des hélicoptères tactiques Griffon CH-146, des chasseurs Hornet CF-18, des avions de transport Hercules CC-130J, des avions ravitailleurs Hercules CC-130T et Polaris CC-150T, des avions de patrouille à grand rayon d’action Aurora CP140 ainsi que des avions de transport Twin Otter CC-138.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.