Nigeria: attentat à la bombe dans la capitale, au moins 16 morts

1
Des véhicules en feu après un attentat contre la gare routière à Abuja, le 14 avril 2014 (STRINGER/AFP)
Des véhicules en feu après un attentat contre la gare routière à Abuja, le 14 avril 2014 (STRINGER/AFP)

Un attentat à la bombe a fait au moins 16 morts jeudi en périphérie d’Abuja, la capitale du Nigeria, dans la gare routière qui avait déjà été la cible d’une attaque sanglante récemment, selon un journaliste de l’AFP et un témoin.
—-
Mise à jour au 02/05/2014 à 12h27

Le bilan s’établit maintenant à au moins 19 morts et 80 blessés Selon le porte-parole de la police Frank Mba, qui s’est adressé à la presse depuis le site ce vendredi 2 mai.

—-

Un correspondant de l’AFP a vu neuf morts à l’hôpital général Asokoro d’Abuja tandis qu’un témoin a indiqué sous couvert de l’anonymat avoir vu sept corps dans le même établissement.

L’attentat n’a pas été revendiqué pour l’instant, mais les soupçons se sont immédiatement portés sur le groupe islamiste Boko Haram, dont les attaques ont fait des milliers de morts au Nigeria depuis cinq ans.

La bombe a explosé à 20h00 (heure locale) dans la gare de Nyanya, à quelques kilomètres du centre d’Abuja, et les services d’urgence sont encore sur le site pour évacuer les victimes, selon Manzo Ezekiel, un porte-parole de l’agence nigériane de gestion des situations d’urgence (NEMA).

La gare de Nyanya a été la cible de l’attaque la plus meurtrière jamais perpétrée à Abuja, qui avait fait au moins 75 morts le 14 avril.

Le chef de Boko Haram, Abubakar Shekau, considéré comme un terroriste à l’échelle mondiale par les États-Unis, avait revendiqué l’attentat du 14 avril dans une vidéo obtenue par l’AFP.

DiscussionUn commentaire