Nigeria: nouvelle vidéo du chef de Boko Haram montrant cette fois les lycéennes enlevées

0
Capture d'écran réalisée à partir de la video obtenue lundi 12 mai 2014 par l'AFP auprès du groupe islamiste extrêmiste Boko Haram, montrant une centaine de jeunes femmes présentées comme les lycéennes nigérianes enlevées mi-avril (AFP)
Capture d’écran réalisée à partir de la video obtenue lundi 12 mai 2014 par l’AFP auprès du groupe islamiste extrêmiste Boko Haram, montrant une centaine de jeunes femmes présentées comme les lycéennes nigérianes enlevées mi-avril (AFP)

Boko Haram a diffusé lundi une nouvelle vidéo d’une centaine de jeunes femmes couvertes de longs voiles islamiques présentées comme les lycéennes enlevées mi-avril au Nigeria, affirmant les avoir converties à l’Islam et exigeant la libération de prisonniers du groupe islamiste en échange de celle des jeunes filles.

Dans cette nouvelle video obtenue par l’AFP, le chef de Boko Haram, Abubakar Shekau, parle pendant 17 minutes, assis devant un fond vert, apparemment une pièce de tissu.

Shekau, qui s’exprime en arabe puis en haoussa, la langue la plus parlée dans le nord du Nigeria, revendique à nouveau le rapt massif de Chibok, ce qu’il avait déjà fait lundi dernier dans une précédente vidéo.

Le chef de Boko Haram dit avoir converti les écolières à l’islam.

Il déclare aussi que les filles ne seront pas libérés jusqu’à ce soient libérés tous les prisonniers de Boko Haram, précisant toutefois qu’un tel échange ne concernerait que «celles qui ne se sont pas converties» à l’Islam, celles ayant accepté de devenir musulmanes étant devenues «des sœurs».

La vidéo montre environ 130 adolescentes assises à l’air libre, dans un lieu non-identifié, entourées d’arbres, habillées de longs voiles noirs et gris laissant juste leurs visages découverts, assises par terre dehors,en train de réciter la «fatiha», l’une des principales sourates du coran.

Trois d’entre elles sont interrogées: deux disent qu’elles étaient chrétiennes et se sont converties à l’islam, alors que la troisième déclare qu’elle était déjà musulmane.

Une des jeunes filles parle aussi directement à la caméra et affirme, le regard fuyant et visiblement sous la contrainte, que les captives ne sont pas maltraitées.

Au total, 276 lycéennes avaient été enlevées le 14 avril à Chibok, dans l’État de Borno (nord-est), l’un des fiefs de Boko Haram. Onze autres jeunes filles ont été enlevées le 4 mai, dans une autre localité du même État.

La diffusion de cette nouvelle vidéo intervient alors que la mobilisation mondiale en faveur des lycéennes s’intensifie.

L’insurrection islamiste a fait des milliers de morts depuis 2009, dont près de 2.000 depuis le début de cette année. Initialement concentrées dans le Nord à majorité musulmane, où Boko Haram revendique la création d’un État islamique, les violences ont récemment fait des dizaines de morts à Abuja avec plusieurs attentats à la voiture piégée.

*Avec AFP


(Vidéo:Sky News)

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.