Nouveau «drapeau consacré» dans les deux langues officielles pour le 405e Escadron

0
Le lieutenant-colonel Barbara Putnam, aumônière de l’Aviation royale canadienne, consacre le nouveau drapeau du 405e Escadron de patrouille à longue portée à la 14e Escadre Greenwood, en Nouvelle Écosse, le 14 mai 2014. Le major Allan Murphy, aumônier de la 14e Escadre, se tient derrière elle (Caporal Steve Wilson/FAC)
Le lieutenant-colonel Barbara Putnam, aumônière de l’Aviation royale canadienne, consacre le nouveau drapeau du 405e Escadron de patrouille à longue portée à la 14e Escadre Greenwood, en Nouvelle Écosse, le 14 mai 2014. Le major Allan Murphy, aumônier de la 14e Escadre, se tient derrière elle (Caporal Steve Wilson/FAC)

Cette semaine, le 405e Escadron de patrouille à longue portée de la 14e Escadre Greenwood en Nouvelle-Écosse a reçu des mains du commandant en chef des Forces armées, le gouverneur général David Johnston un nouveau «drapeau consacré» où les honneurs de guerre de l’unité sont maintenant inscrits dans les deux langues officielles.

Tous les membres du 405e Escadron et un groupe d’invité, dont plusieurs anciens commandants et membres de l’Escadron, ont assisté à la présentation et à la consécration du nouveau drapeau.

L’expression «drapeau consacré» désigne un drapeau très spécial appartenant à une unité militaire. Il s’agit d’un grand étendard en brocart brodé sur lequel sont fixés l’insigne de l’unité et d’autres symboles d’identification étant propres à l’unité.

Le drapeau porte les inscriptions brodées des honneurs de guerre qu’a obtenus l’Escadron au cours de la Deuxième Guerre mondiale: le bastion Europe, Biscaye, Berlin, la Normandie, la France et l’Allemagne, Ruhr, les ponts allemands et le Rhin (l’Escadron détient aussi les honneurs de guerre des ports de Walcheren et de Biscaye, mais on peut seulement inscrire un maximum de huit honneurs de la Deuxième Guerre mondiale sur un drapeau).

Et, sur le nouveau drapeau de l’Escadron, les honneurs de guerre de l’unité sont maintenant inscrits dans les deux langues officielles.

Autrefois, les drapeaux consacrés étaient portés au combat, de manière à ce que les soldats pussent le voir et savoir où leur unité se trouvait; ils constituaient ainsi un point de ralliement sur le champ de bataille.

De nos jours, bien sûr, les drapeaux consacrés ne sont plus portés au combat, mais l’Escadron exécute des défilés avec son drapeau à différentes occasions comme les cérémonies de passation de commandement et du jour du Souvenir.

Et le drapeau consacré a, bien sûr, une valeur symbolique.

«Notre drapeau est ce qui nous lie à notre passé; c’est le symbole de notre fierté et nous le protégerons, l’honorerons et le porterons dignement pendant nos défilés », a déclaré le lieutenant-colonel Mike Adamson, commandant du 405e Escadron lors de la cérémonie qui s’est terminée par un défilé d’avion Aurora synchronisé avec le départ du gouverneur général.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.