Obama rencontrera le président ukrainien élu Petro Porochenko en Pologne mercredi

0
Le milliardaire pro-occidental Petro Porochenko s'exprime devant la presse après avoir voté lors de la présidentielle ukrainienne, le 25 mai 2014 à Kiev (Sergei Supinsky/AFP)
Le milliardaire pro-occidental Petro Porochenko s’exprimait devant la presse après avoir voté lors de la présidentielle ukrainienne, le 25 mai 2014 à Kiev (Archives/Sergei Supinsky/AFP)

Barack Obama va rencontrer Petro Porochenko mercredi prochain lors d’une visite officielle en Pologne du Président américain, trois jours avant l’investiture du président élu ukrainien, a annoncé vendredi la Maison Blanche.

Cette rencontre, peu avant l’investiture de M. Porochenko prévue le 7 juin, se déroulera dans le cadre d’une tournée européenne de M. Obama qui le conduira aussi en Belgique et en France, a précisé le conseiller adjoint de sécurité nationale de M. Obama, Ben Rhodes.

Ce déplacement est destiné à assurer les pays de l’Europe de l’Est de l’engagement des Etats-Unis à défendre la sécurité de leurs alliés après la prise de contrôle de la Crimée par la Russie aux dépens de Kiev.

M. Obama avait appelé M. Porochenko au téléphone mardi dernier pour le féliciter de sa victoire à la présidentielle en Ukraine le dimanche précédent, et la Maison Blanche avait évoqué une rencontre prochaine entre les deux hommes.

Le Président américain avait alors a souligné l’importance de mettre en œuvre rapidement les réformes nécessaires pour rassembler le pays et développer une économie durable, un climat d’investissement attractif, et «un gouvernement transparent et responsable qui est sensible aux préoccupations et aux aspirations de tous les Ukrainiens».

Les États-Unis continueront d’aider l’Ukraine dans ces efforts, avait alors dit la Maison-Blanche dans un communiqué, ajoutant que les deux dirigeants avaient convenu de poursuivre leur conversation pendant le prochain voyage du Président Obama en Europe.

Le lendemain, mercredi, le Premier ministre canadien Stephen Harper, avait à son tour parlé avec le nouveau président ukrainien pro-occidental et «il l’a félicité personnellement d’avoir remporté les élections présidentielles en Ukraine le 25 mai».

Petro Poroshenko avait alors «exprimé sa profonde gratitude pour l’amitié entre les deux pays et pour le leadership solide dont le Canada fait preuve pour appuyer l’Ukraine, notamment en envoyant des centaines d’observateurs lors des récentes élections».

Espoir dans le conflit gazier

Pendant ce temps, sur le terrain, la crise ne se résorbe pas et ene nouvelle équipe d’observateurs internationaux a été portée disparue vendredi dans l’est de l’Ukraine en proie à des combats de plus en plus meurtriers entre les rebelles prorusses et les forces ukrainiennes, qui assurent pourtant gagner du terrain.

Toutefois, dans le conflit gazier avec la Russie, les autorités pro-occidentales de Kiev ont fait un geste à l’occasion de négociations à Berlin en réglant une partie de leur dette, préalable exigé par Moscou avant toute discussion sur les prix.

L’Ukraine a effectué un versement de 786 millions de dollars, sur une dette totale de 3,5 milliards de dollars, et Moscou s’est dit de son côté prêt à discuter lundi à Bruxelles d’une éventuelle baisse des prix qui pourrait s’appliquer dès mardi si les fonds arrivaient bien d’ici là dans les caisses de Gazprom.

Le versement annoncé ne portait que sur les dettes accumulées avant le 1er avril, date de l’augmentation par Moscou du prix du gaz, qui est passé de 268,5 à 485 dollars les 1.000 m3.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.