Pakistan: 60 insurgés tués dans des raids aériens de l’armée

1
Un journaliste pakistanais regarde une vidéo du chef taliban Fazlullah à Peshawar, le 23 juillet 2010 (Archives/A. Majeed/AFP)
Un journaliste pakistanais regarde une vidéo du chef taliban Fazlullah à Peshawar. (Archives/A. Majeed/AFP)

L’armée pakistanaise a annoncé mercredi que des frappes aériennes ont tué 60 insurgés dans les zones tribales du nord-ouest du pays, près de la frontière afghane.

En début de journée, l’armée avait soutenu avoir tué 32 rebelles dans des frappes de précision contre des camps des talibans au Waziristan du Nord, zone tribale considérée comme l’épicentre de la mouvance jihadiste dans la région.

«Jusqu’à présent 60 terroristes, incluant d’importants commandants et des étrangers, ont été tués dans ces raids», a indiqué l’armée dans un message à l’AFP.

Des raids aériens ont eu lieu notamment à Miranshah, chef-lieu du Waziristan du Nord, où le principal bazar a toutefois été épargné.

Des hélicoptères militaires et des soldats ont aussi bombardé des repaires présumés des insurgés talibans à Mir Ali, également au Waziristan du Nord, selon des sources locales.

Résultat, des caches d’armes, des munitions et du matériel pour fabriquer des bombes artisanales ont été détruits, a ajouté l’armée.

Des sources locales ont évoqué des victimes civiles dans ces bombardements. Il n’a pas été possible mercredi de vérifier ce bilan militaire de sources indépendantes.

Selon des responsables militaires, les Taliban visés étaient impliqués notamment dans une explosion dans un camp de déplacés à Peshawar, dans des attentats dans les zones tribales de Mohmand et Bajaur, ainsi que dans des attaques contre des convois des forces de sécurité dans le Waziristan du Nord.

Au cours des dernières semaines, des affrontements entre deux factions rivales du TTP ont fait plus de 90 morts dans les zones tribales et sapé la fragile unité de la rébellion islamiste. Des sources rebelles ont confirmé cette semaine à l’AFP que le chef actuel du TTP, le mollah Fazlullah, avait mandaté son bras droit afin d’arbitrer ce différend qui paralyse pour l’heure le dialogue.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT #OpLENTUS

Les commentaires sont fermés.