Bagdad demande aux États-Unis des frappes aériennes

L'armée irakienne en lutte contre les insurgés (Archives/Iraqiya)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
L'armée irakienne en lutte contre les insurgés (Archives/Iraqiya)
L’armée irakienne en lutte contre les insurgés (Archives/Iraqiya)

Hoshyar Zebari, le ministre des Affaires étrangères irakien, a annoncé ce mercredi avoir demandé aux États-Unis de mener des frappes aériennes contre les djihadistes qui ont mis en déroute l’armée irakienne sur son territoire.

Le gouvernement irakien a pris cette décision suite à des consultations interarabes en marge de la réunion ministérielle de l’Organisation de la coopération islamique (OCI).

«L’Irak a officiellement demandé l’aide de Washington en vertu de l’accord de sécurité (avec les États-Unis) pour mener des frappes aériennes contre les groupes terroristes», a déclaré M. Zebari aux journalistes à Jeddah, en Arabie saoudite.

Les États-Unis avaient annoncé l’arrivée lundi du navire USS Mesa Verde, avec 550 Marines et des hélicoptères Osprey dans le but de pouvoir évacuer les membres de l’ambassade en cas de besoin. Toutes les options sont encore sur la table à l’exception d’une intervention terrestre.

Les monarchies du Golfe dont l’Arabie saoudite ont déploré l’exclusion politique des sunnites en Irak et ont souligné que la résolution du conflit passait également par une solution politique. La création d’un nouveau gouvernement plus représentatif sans marginalisation est notamment suggérée.

La raffinerie de Baiïji est tombée aux mains des djihadistes

Les insurgés de l’EIIL ont pris mercredi la plus grande raffinerie du pays qui avait été épargné jusque-là. Elle était encerclée depuis une semaine par les rebelles sunnites et les employés étrangers avaient été évacués, cependant des Irakiens y étaient restés. La raffinerie présente un net avantage stratégique, étant située à 200 km au nord de Bagdad, entre Mossoul et Tikrit, qui sont aux mains des insurgés.

L’Irak est le deuxième plus grand exportateur de pétrole après l’Arabie saoudite.