Le colonel Dan Chafaï prend le commandement du 34e Groupe-brigade du Canada (PHOTOS/VIDÉO)

0

Les réservistes de Montréal et sa région ont un nouveau commandant depuis ce samedi 7 juin. Le colonel Dan Chafaï succède au colonel Luis de Sousa à la tête du 34e Groupe-brigade du Canada et de ses près de 2.500 membres.

«Je félicite le colonel Chafaï pour cette prise de commandement. Son parcours militaire et son expérience font de lui un candidat idéal pour commander le 34e Groupe-brigade du Canada, a dit le brigadier-général Jean-Marc Lanthier, commandant de la 2e Division du Canada. […] Je tiens également à féliciter le brigadier-général De Sousa pour les réalisations accomplies par la brigade durant son mandat. Ses qualités de rassembleur et de communicateur lui ont permis de mener avec brio la mission qui lui a été confiée.»

Lors d’une cérémonie devant près de 250 militaires et amis, le colonel De Sousa a cédé le commandement au colonel Chafaï avant de se voir promu brigadier-général.

«Les deux dernières années ont été marquantes dans ma carrière. Commander une formation comme le 34e Groupe-brigade du Canada est un privilège et une expérience que j’ai vécue intensément», a dit le désormais brigadier-général De Sousa.

Blindés, artilleurs, ingénieurs et fantassins, en Afghanistan ou au pays, les réservistes des quelques 14 unités composants la brigade n’ont pas chômés au cours des dernières années. Le colonel Chafaï, s’il se dit «fier d’avoir été sélectionné pour commander la brigade» n’est pas moins conscient des défis qui l’attendent, comme il l’a expliqué à 45eNord.ca quelques minutes après avoir accepté le commandement de la brigade.

Après la mission en Afghanistan «tout le monde est revenu au pays, mais l’intégration n’est pas terminé. […] Ce processus de réintégration va durer plusieurs années. […] Le fils du sénateur Dallaire a fait une présentation incroyable, magistrale, sur les problèmes rencontrés après la Seconde Guerre mondiale. Ça fait juste emphaser que là on est après une grosse mission et qu’il faut poursuivre ce travail de réintégration».

«Là où il va falloir faire attention […] il y a des gens qui vont sans doute développer des maux physiques ou psychologiques, alors même que l’on n’est plus sur le terrain [en Afghanistan]et il va falloir quand même garder une veille au niveau soutien», nous avait justement confié le brigadier-général Richard Giguère en juillet 2013.

«Respect de tous, travail d’équipe, c’est ça qui fait notre force, lance le brigadier-général De Sousa en interview pour 45eNord.ca. C’est d’avoir le bon équilibre entre le contrôle et laisser les unités faire leur travail à leur façon dans un respect humain et de nos règlements. Mais c’était vraiment de créer une ambiance, une cohésion,  un respect entre tout le monde et une confiance, et je pense que ça c’est fait pratiquement tout seul».

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT #OpLENTUS

Les commentaires sont fermés.