Comment on devient Caporal-chef!

0
Le caporal-chef Alex Côté des Voltigeurs de Québec surveille une éventuelle attaque ennemie lors de la prise d'un objectif (Nicolas Laffont/45eNord.ca)
Le caporal-chef Alex Côté des Voltigeurs de Québec surveille une éventuelle attaque ennemie lors de la prise d’un objectif (Nicolas Laffont/45eNord.ca)

Au cours de sa carrière, le militaire canadien accède à plusieurs grades au sein des Forces armées canadiennes et chaque grade est obtenu après un certain nombre d’années d’expérience, de formations avancées ou de perfectionnement reliés à la profession, le nombre et la durée des missions participées et certains autres facteurs.

Par contre, plusieurs militaires ne dépassent pas le grade de caporal, un choix personnel ou encore du à son cheminement professionnel. Un caporal est prêt à passer au grade suivant, caporal-chef, lorsqu’il a démontré qu’il possède les compétences adéquates et qu’il a le nombre d’années d’expérience requis.

Pour être promu au grade de caporal-chef, le militaire doit suivre le cours Qualification élémentaire en leadership/Armée de terre (QEL-AT) et, pour les militaires de l’infanterie, le cours Qualification élémentaire en leadership/Infanterie (QEL-I) d’une durée de 50 jours. Dans certains cas, le militaire peut recevoir sa promotion avant même d’avoir reçu sa formation. Par exemple, s’il détient un poste au sein de son unité qui lui demande des qualifications supérieures, alors qu’il possède l’expérience pouvant jouer un rôle majeur dans sa situation, il sera préférable de lui attribuer sa promotion. Cependant, le cours QEL-AT ou QEL-I est obligatoire pour obtenir les qualifications requises complètes associées à son grade.

Le caporal-chef est appelé à devenir commandant adjoint d’une section, d’un peloton ou d’une troupe. Il est même désigné comme instructeur, donc la formation de leadership est incontournable.

Le grade de caporal-chef se retrouve en quatrième place dans les grades de sous-officiers pour ce qui est de l’armée de terre et l’aviation. Cependant, il est important de savoir que caporal-chef n’est pas un grade, mais une position. La seule différence entre les deux est que, si un caporal-chef change de métier dans les Forces armées canadiennes, il retourne au grade de caporal.

Pour ce qui est de l’insigne, elle est composée des deux chevrons du caporal, surplombé d’une feuille d’érable. La force maritime nomme ce grade matelot-chef et l’insigne reste le même.

Une formation indispensable

Pour recevoir la formation QEL-AT ou QEL-I en français, les candidats doivent se rendre sur la base militaire de Valcartier (2e division du Canada), pour obtenir un premier contact avec le personnel militaire responsable du cours. Par contre, il est possible pour les candidats de suivre la formation en anglais à Gagetown, au Nouveau-Brunswick. Provenant de métiers différents, de la force régulière ou de la première réserve, de l’armée de terre, l’aviation ou la marine, ils devront tous, sans exception, suivre et réussir le cours de caporal-chef et ce, avec succès, pour pouvoir accéder à la position de caporal-chef.

Le cours QEL-AT est divisé en quatre modules bien définis, dans le but de rendre l’enseignement plus efficace et moins complexe.

Le Module 1: Ce module est d’une durée de 11 jours. Les stagiaires reçoivent de l’instruction sur une plate-forme d’apprentissage à distance.

Module 2: Durée de 9 jours. Les stagiaires apprennent à devenir instructeur et à être un adjoint à la sécurité d’un champ de tir. De plus, ils s’exercent à donner des leçons sur la drill, les armes ainsi que plusieurs autres éléments.

Module 3: Durée de 15 jours. Ce module est surtout axé sur la procédure de bataille, soit la méthodologie pour planifier et exécuter une mission, ainsi que les opérations de stabilité.

Module 4: Durée de 15 jours. Pendant ce module, les stagiaires apprennent à diriger une attaque de section, un détachement de reconnaissance et une opération défensive.

Module 1

L’enseignement du module 1 est offert via une plateforme internet destinée à l’apprentissage en ligne d’où les candidats sont en mesure d’acquérir leurs qualifications tout en étudiant à partir de leur résidence, ce qui leur permet de suivre un horaire plus souple leur offrant ainsi la possibilité de travailler à leur rythme, à temps plein de jour pour les militaires de la force régulière et de fin de semaine pour la réserve. Ils peuvent cependant compter sur l’aide des instructeurs disponibles à tout moment qui, quant à eux, auront à gérer 14 candidats tout au long de cette formation, c’est-à-dire de 6 à 8 heures par jour.

Dans le module 1, les candidats apprendront spécifiquement et ce, pendant 11 jours, les 9 sous-éléments suivants :
 diriger des subordonnés
 faire régner l’ordre et la discipline
 maintenir le bien-être des membres des Forces armées canadiennes
 perfectionner les compétences des subordonnés
 diriger l’institution
 gérer les ressources humaines, financières et matérielles
 utiliser ses compétences en communication écrite et orale
 faire respecter la sécurité aux champs de tir et à l’entraînement (théorique)
 donner de l’instruction

Le module 1 est très complet et prépare bien les candidats aux prochains modules qui augmentent graduellement de niveau de difficulté. Chaque candidat se doit de passer un examen de confirmation, pour assurer aux instructeurs une bonne compréhension de chacun d’entre eux. S’il s’avère qu’un élève ne passe pas cet examen, son grade peut lui être retiré. Alors, de là l’importance de donner son 100 %.

Dans la prochaine chronique, le Module 2 sera abordé afin de permettre une meilleure compréhension des éléments enseignés aux militaires canadiens et ce, de façon contextuelle. Acquérir des compétences afin de leur donner la chance de monter eux-mêmes des plans de leçon sur divers éléments, pour ensuite donner de l’enseignement devant des classes. Accomplir les tâches demandées malgré la fatigue physique et mentale, ainsi que démontrer de l’intérêt face au leadership est une partie intégrale du QEL-AT.

Voici une liste des grades précédant le grade de caporal-chef

– Soldat recru: premier grade du militaire du rang lors de son enrôlement et pendant sa formation (air et terre)
– Soldat: grade obtenu lors de la première affectation dans le métier choisi (air et terre) sous les ordres d’un sergent.
– Caporal: deuxième grade obtenu après 3 ans d’engagement (ou premier grade pour certains métiers détenteurs d’un diplôme technique, air et terre) sous les ordres d’un sergent
– Caporal-chef: leader-adjoint d’une section (air et terre) composée de 8 à 10 soldats et sous les ordres d’un sergent et d’un lieutenant

À suivre….

Nathalie Corneau était blogueuse, conceptrice et recherchiste pour un blogue sur les militaires canadiens entre 1999 et 2010. De 2010 à 2012, elle a agit comme rédactrice en chef-journaliste et chroniqueuse pour le journal du CFV Valcartier. Elle réalise différents mandats de journalisme pour la communauté militaire depuis 1993, ce qui lui confère une vaste expérience en ce domaine qui l’a toujours attirée.

Les commentaires sont fermés.