«La Marine – L’oeuvre d’un siècle» à voir au Musée Stewart

0
«La Marine - L'oeuvre d'un siècle», au Musée Stewart. (Nicolas Laffont/45eNord.ca)
«La Marine – L’oeuvre d’un siècle», au Musée Stewart. (Nicolas Laffont/45eNord.ca)

Le Musée Stewart, situé sur l’île Sainte-Hélène, accueille jusqu’au 25 janvier 2015 l’exposition «La Marine – L’oeuvre d’un siècle» du Musée canadien de la guerre.

L’exposition, qui comprend de nombreuses peintures, mais aussi des artefacts d’époque, est découpée en quatre sections thématiques.

1. UNE MARINE CANADIENNE
Parmi les œuvres sélectionnées qui illustrent la présence nationale de la Marine, on trouve, par exemple, des tableaux comme Bangor Entering Esquimalt (1944) par Rowley Murphy et SS. Sardinian (Allan Line), peint par John Everett en 1918. Des figurines de marins britanniques datant du début du 20e siècle, des cartes postales anciennes et un équipement complet de marin font partie des artefacts du Musée Stewart présentés dans cette section.

2. LA MARINE EN MER
Dans cette section, nous assistons à des missions de sauvetage au large, grâce à des œuvres comme Rescue – Firing a Costen Gun Line (vers 1944) par Harold Beament et Iced Up (1944) par Donald C. Mackay, évoquant la réalité du service naval en climat nordique. Des objets tels qu’une collection de médailles décernées à un lieutenant-colonel lors de la Deuxième Guerre mondiale, une imposante valise de capitaine datant de 1947 et des photographies en noir et blanc de navires tels que le NCSM Franconia (1940) et le NCSM Stephen (1945) y sont présentés.

3. LA MARINE EN GUERRE
Au cours de son histoire, la Marine canadienne s’est démarquée lors de nombreux combats, d’opérations de soutien et d’opérations de secours en cas de catastrophe. Parmi les œuvres présentées, notons entre autres D-Day (1944) par Tom Wood, représentant une péniche de débarquement chargée de soldats se dirigeant vers la côte de Normandie, et Torpedoed, North Atlantic (1947) de Paul Alexander Goranson, peinture qui trace un portrait de rescapés d’une attaque de sous-marins allemands durant la Deuxième Guerre mondiale. Dans cette section, nous pouvons d’ailleurs contempler un superbe échantillon d’armes légères utilisées par la Marine dont des carabines, des fusils automatiques, des revolvers et des pistolets.

4. L’HÉRITAGE
Dans cette section, une courte sélection d’œuvres, dont Burial at Sea (1943) par Thomas Harold et Graveyard, Sorel, P.Q. (1945) par Tony Law, vient souligner l’héritage durable de la Marine. Parmi les artefacts à découvrir, notons la présence de tenues de service de la Marine conçues pour les travaux quotidiens.

Le Musée Stewart est ouvert du mercredi au dimanche de 11h à 17h et les droits d’entrée sont de 10$ par adulte, 8$ pour les aînés et les étudiants et 0$ pour les moins de six ans.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT #OpLENTUS

Les commentaires sont fermés.