Le nouveau président ukrainien ordonne la création de couloirs humanitaires

0
Le milliardaire pro-occidental Petro Porochenko s'exprime devant la presse après avoir voté lors de la présidentielle ukrainienne, le 25 mai 2014 à Kiev (Sergei Supinsky/AFP)
Le nouveau président pro-occidental Petro Porochenko , le 25 mai 2014 à Kiev (Archives/Sergei Supinsky/AFP)

Le nouveau président ukrainien Petro Porochenko a ordonné mardi que soit créé des couloirs humanitaires dans les zones de combats dans l’Est séparatiste. Ces couloirs étaient réclamés par Moscou.

«J’ai vu que toutes les parties étaient prêtes à agir pour une désescalade de la crise en Ukraine», a déclaré le chef de la diplomatie allemande Frank-Walter Steinmeier à l’issue de pourparlers avec ses homologues russe Sergueï Lavrov et polonais Radoslaw Sikorski à Saint-Pétersbourg.

«Je ne dis pas que nous avons déjà trouvé une issue à la crise mais l’escalade a laissé place à une nouvelle atmosphère […]. Nous voyons le bout du tunnel», a-t-il ajouté.

Discutant depuis dimanche avec la Russie sous la médiation de l’OSCE des moyens de d’apaiser le pire conflit depuis la fin de la Guerre froide, le nouveau président ukrainien Petro Porochenko a ainsi ordonné la création de couloirs humanitaires permettant aux civils qui le désirent de quitter «la zone de l’opération anti-terroriste afin d’éviter de nouvelles victimes dans la zone de l’opération antiterroriste», a indiqué la présidence ukrainienne dans un communiqué.

L’initiative présidentielle répond aux demandes de la Russie émises début juin dans un projet de résolution à l’ONU alors que des ONG dénoncent l’utilisation d’armes lourdes par l’armée ukrainienne dans des zones habitées.

«Nous saluons cette décision. Il s’agit d’un pas dans la bonne direction», a aussitôt réagi le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

L’un des leaders de la «république de Donestk» autoproclamée Andriï Pourguine a pourtant accueilli avec scepticisme l’initiative de M. Porochenko. «Nous en avons entendu parler mais nous avons des doutes quant à la mise en oeuvre de ce plan», a-t-il déclaré cité par l’agence russe Interfax.

Les forces ukrainiennes mènent depuis le 13 avril une opération militaire pour mater l’insurrection armée prorusse dans l’Est et les combats ont déjà fait plus de 200 morts: rebelles, soldats et civils.

Quatre jours après son bref entretien avec Vladimir Poutine en France qui a créé un espoir de désescalade, M. Porochenko semble vouloir rapidement apaiser les relations avec Moscou et s’est donné une semaine pour obtenir un retour au calme dans l’Est.

Dans une interview au magazine américain Time, M. Porochenko a souligné qu’il était impossible de rétablir la sécurité sans «un dialogue» avec la Russie.

«Certains Ukrainiens voudraient avoir comme voisins la Suède ou le Canada, mais nous avons la Russie», a-t-il dit.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT #OpLENTUS

Les commentaires sont fermés.