Ukraine : l’armée dit avoir repris le contrôle de sa frontière orientale

46
Un militant prorusse en position sur le toit d'un immeuble pour tirer sur l'armée urkrainienne, le 2 juin 2014 à Lougansk, dans l'est du pays (Sergey Gapon/AFP)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Un militant prorusse en position sur le toit d'un immeuble pour tirer sur l'armée urkrainienne, le 2 juin 2014 à Lougansk, dans l'est du pays (Sergey Gapon/AFP)
Un militant prorusse en position sur le toit d’un immeuble pour tirer sur l’armée urkrainienne, le 2 juin 2014 à Lougansk, dans l’est du pays (Sergey Gapon/AFP)

L’armée ukrainienne a repris le contrôle de sa frontière avec la Russie, a annoncé vendredi le ministre intérimaire de la défense, Mikhaïlo Koval. Elle peut désormais empêcher efficacement l’entrée de matériel militaire pour les prorusses.

Même si les séparatistes détiennent encore les villes stratégiques de Sloviansk, trois cents insurgés seraient morts dans des affrontements à Krasny Liman, une localité à une centaine de kilomètres de la frontière. L’armée ukrainienne avec l’aide de véhicules blindés et de chars reprend peu à peu le terrain perdu sur les rebelles.

Igor Strelkov, l’un des chefs séparatistes, a affirmé que ses troupes étaient battus en nombre et en armes et qu’ils devraient battre en retraite à moins d’une intervention de Moscou. Il y aurait encore quatre mille combattants séparatistes engagés dans les combats.

La Russie a déployé d’autres troupes à la frontière ukrainienne

Selon un responsable américain, la Russie aurait concentré d’autres troupes et matériel militaire afin d’aider les séparatistes dans le Sud-ouest russe. «Nous avons des informations selon lesquelles la Russie a redéployé un nombre significatif de troupes militaires à la frontière avec l’Ukraine», a déclaré ce responsable, prédisant davantage de soldats russes dans les semaines qui viennent.

Les États-Unis accusent la Russie de faire passer des chars et des lance-roquettes afin d’aider les rebelles qui sont en position difficiles depuis deux semaines.

Le président Petro Porochenko a parlé au téléphone vendredi avec son homologue Vladimir Poutine afin de faire appliquer son plan de paix pour l’Est de l’Ukraine.