Un jeune pilote de 30 ans meurt dans l’écrasement d’un Eurofighter en Espagne

0
Un Eurofighter tel que celui piloté par Lluna Carrascosa.
Un Eurofighter tel que celui piloté par Lluna Carrascosa.

Un chasseur-bomabardier Eurofighter s’est écrasé ce lundi 9 juin à l’atterrissage sur la base aérienne de Morón de la Frontera, à une soixantaine de kilomètres de de Séville, dans le sud de l’Espagne, tuant son pilote, a annoncé le ministère espagnol de la Défense.

L’Eurofighter s’est écrasé à l’atterrissage, en début de piste, sur la base de Morón à environ 14h15, heure locale.

L’avion se préparait à atterrir lorsqu’il s’est écrasé au sol quand il était à environ un kilomètre de la piste sans qu’aucun message signalant un problème n’ait été envoyé avant par le pilote.

Avant l’atterrissage, le chasseur-bombardier a commencé à évoluer, puis est tombé brusquement et soudaienement.

Le pilote, Lluna Carrascosa, avait un dossier de service auprès de plus de 600 heures de vol aux commandes d’un avion de combat Eurofighter.

Âgé de trente ans, originaire de Madrid,  il était marié et père d’une fillette.

L’avion qui s’est écrasé, désigné par l’Armée de l’Air espagnole sous le matricule  C16, avait effectué son premier vol en mars 1994 et servait au sein de la 11e escadre de la base aérienne de Morón de la Frontera (Séville), en plus de la 14e Escadre de la base aérienne d’Albacete .

L’Eurofighter Typhoon est un avion de combat bi-réacteur, ailes delta et plan canard. Il est construit par Airbus avec le britannique BAE Systems et l’italien Finmeccanica.

C’est aujourd’hui le troisième Eurofighter perdu suite à un crash, et le destin a voulu que tous les trois soient espagnols.

En 2002, un prototype (DA6 – biplace) a subit une extinction de ses deux moteurs à haute altitude.

En 2010, un autre appareil biplace s’était écrasé peut de temps après son décollage, tuant un des pilote de nationalité Saoudienne.

Le 19 mai, le patron de la division défense d’Airbus, Bernhard Gerwert, a déclaré qu’Airbus Group et ses partenaires arrêteraient de construire l’Eurofighter en 2018 s’ils n’engrangeaient pas de nouvelles commandes à l’export pour cet avion de combat.

Il a ajouté que des négociations étaient en cours pour vendre l’Eurofighter hors d’Europe, par exemple au Qatar, en Arabie saoudite, au Koweït ou en Malaisie.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.