Changement de commandant au 3R22eR: d’un guerrier à un autre (PHOTOS/VIDÉOS)

Le lieutenant-colonel Jourdain remet officiellement le commandement de l'unité. (Nicolas Laffont/45eNord.ca)
Temps de lecture estimé : 2 minutes

Un chapitre se conclu, mais un autre apparaît pour les soldats du 3e Bataillon Royal 22e Régiment, alors que le lieutenant-colonel Steve Jourdain a remis le commandement de l’unité au lieutenant-colonel Tim Arsenault, ce vendredi 04 juillet, à la Citadelle de Québec, maison-mère du Royal 22e Régiment.

C’est avec la Musique du Royal 22e Régiment et non sans une certaine émotion que le lieutenant-colonel Steve Jourdain, qui avait pris le commandement du bataillon à l’été 2012, a cédé sa place à un nouveau commandant, le lieutenant-colonel Tim Arsenault.

Le lieutenant-colonel Arsenault, 31e commandant du 3 R22eR prend donc la tête d’une unité d’infanterie légère d’environ 650 membres qui compte dans ses rangs des éléments aéroportés, amphibies et héliportés.

«Avant 2012, je n’avais jamais servi au bataillon, mais j’ai très vite senti que le 3e était une unité qui se démarquait par l’esprit de gagnant qui y régnait, par sa volonté de vaincre, par son désir d’être les meilleurs», a dit le commandant sortant à ses troupes sur le terrain de parade juste après avoir défilé.

Le major-général Alain Forand, colonel du Royal 22e Régiment, a tenu à souligner «la contribution exceptionnelle du lieutenant-colonel Steve Jourdain» qui a  notamment laissé «un leg» aux générations futures avec son livre autobiographique «Mon Afghanistan» racontant l’histoire d’un commandant de compagnie déployé en Afghanistan en 2009.

Pour sa part, le colonel Dany Fortin, commandant du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada a rappelé les accomplissements du 3e22 au cours des deux années passées, et notamment avec l’exercice RAFALE BLANCHE, la montée en puissance pour l’Afghanistan et les victoires lors de diverses compétitions (dont aux Jeux de brigade).

Alors que le nouveau commandant du 3e Bataillon saluait son prédécesseur par trois HOURRA, ce sont trois parachutistes de l’unité, dans la plus pure tradition du bataillon, qui se sont élancés d’un hélicoptère au-dessus de la Citadelle pour atterrir peu après non sans ayant survolés les troupes sur le terrain de parade.

Le commandant sortant, lui, s’envole désormais vers Montréal où il deviendra le nouveau G3 (en charge des opérations) de la 2e Division du Canada.

Le commandant entrant aura pour tâche de mener à bien le bataillon lors de la future montée en puissance de la 5e Brigade, qui débutera à la fin de l’été et qui culminera au printemps 2015.

Je me souviens.