La Musique du Royal 22e Régiment: un héritage inestimable

181
La Musique du Royal 22e Régiment (Photo: Nicolas Laffont/45eNord.ca)
Temps de lecture estimé : 7 minutes
La Musique du Royal 22e Régiment (Photo: Nicolas Laffont/45eNord.ca)
La Musique du Royal 22e Régiment, au FIMMQ 2013, à Québec. (Archives/Nicolas Laffont/45eNord.ca)

La Musique du Royal 22e Régiment offre, par ses diverses fonctions militaires et civiles, une polyvalence musicale hors du commun! On la retrouve sur de nombreuses scènes, Garde en rouge à la Citadelle de Québec, défilés militaires, prises d’armes, cérémonies protocolaires, gardes d’honneur, concerts publics, concerts d’écoles, événements caritatifs. Pour ce faire, elle s’affiche aussi bien en formation complète qu’en de nombreux sous-ensembles. La variété de styles musicaux varie au gré des époques. Voyons de plus près.

Un peu d’histoire

Pendant de longs siècles, la musique militaire n’a rien eu de spécial comme répertoire ni comme groupement d’instrumentistes, à part des batteries ou quelques sons rythmant bien déterminés, qui semblaient bien plaire aux dirigeants militaires à certains moments, mais rien de plus. C’est au cours de la Première guerre mondiale que le 22e bataillon se dota d’un petit corps de musique. Leur but était d’accompagner le bataillon durant ses séjours à Amherst, en Nouvelle-Écosse, en Angleterre et sur les champs de bataille. De 1919 à 1922, le bataillon, de retour au Canada, participe à plusieurs défilés à Québec ainsi qu’à Montréal.

C’est en 1922 que la Musique du Royal 22e Régiment (R22eR) est formée à Québec, à la suite du démantèlement de l’ancienne Musique de l’Artillerie royale canadienne, sous l’égide du capitaine Charles O’Neill. Lui succèderont le capitaine Edwin Bélanger, le major (Lcol) Charles-Auguste Villeneuve, le major (Lcol) Denis Bernier, pour n’en citer que quelques-uns. En juillet 2012, le capitaine (Maj) Éric Gagnon devient le douzième commandant et directeur musical de la Musique du R22eR.

Dès 1923, la Musique du R22eR se produit à la Terrasse Dufferin de Québec, à Montréal au Théâtre Orpheum et à la station radiophonique CHRC de Québec, en plus, des concerts présentés pendant la Deuxième Guerre mondiale pour stimuler le recrutement des volontaires, ce qui prenait une place majeure à leur agenda. De 1950 à 1953, les membres de la Musique du R22eR se sont vus recevoir la médaille de la Corée et celle des Nations Unies lors d’un concert donné en vue du conflit coréen. Par la suite, au tour de sa Majesté la Reine Elizabeth II et du Duc d’Édimbourg de profiter de la Musique du R22eR lors du couronnement de celle-ci en Grande-Bretagne et de la visite du Duc en Allemagne.

En bref, la Musique du R22eR a participé à plusieurs événements de 1965 à aujourd’hui, lancement de satellites canadiens, implication active aux Fêtes du Centenaire de la Confédération canadienne, en passant par la démonstration de cinq concerts à New-York. De plus, à la suite d’une tournée en France et en Allemagne en 1969, la Musique participe au Festival d’ouverture du Grand Théâtre de Québec en 1971.

Le survol des événements auxquels ont participé la Musique du R22eR se poursuit en 1972, célébrant son 50e anniversaire avec la publication d’un livre intitulé: «La Musique du Royal 22e Régiment, 50 ans d’histoire ». En 1982, la Musique s’implique lors des cérémonies de commémoration du 40e anniversaire du débarquement de Dieppe en France. En 1983, elle participe au 375e anniversaire de la ville de Québec, elle accueille la Princesse Béatrice des Pays-Bas en sol canadien et effectue une tournée de recrutement en Gaspésie. En 1984, jumelée à la Royal Canadian Régiment Band de la Base des Forces canadiennes de Gagetown au Nouveau-

Brunswick et avec le concours de la chorale de l’Université de Moncton, elle prend part aux activités soulignant le bicentenaire du Nouveau-Brunswick par une tournée de huit concerts à grand déploiement. Cette même année, les musiciens participent aux Fêtes du 450e anniversaire de l’arrivée de Jacques Cartier à Québec et au rassemblement des «Grands Voiliers». À l’automne, c’est la Musique du R22eR qui exécute le programme musical lors de l’arrivée de Sa Sainteté le Pape Jean-Paul II en terre canadienne à l’Aéroport international Jean-Lesage de Québec.

La musique régimentaire a évolué un peu partout dans le monde, que ce soit aux États-Unis, en Asie, en Europe ou au Moyen-Orient. Elle a su s’attirer des éloges et contribuer à rehausser la renommée du Régiment.

À la suite d’une réorganisation des Musiques militaires des Forces armées canadiennes, la Musique du R22eR est dissoute en juillet 1994. Son dernier concert public sera donné à une foule record d’environ 15 000 spectateurs à la Citadelle de Québec, lors du concert sous les étoiles du 6 juillet 1994. C’est sous le commandement de la 2e Division du Canada, que renait la Musique du R22eR et joint les rangs du Groupe de soutien de la 2e Division du Canada en 2006. Grâce à leur support et à leur collaboration, la Musique peut participer activement à la vie sociale et communautaire des citoyens de la province de Québec et du reste du Canada.

Aujourd’hui, la Musique du R22eR participe à toutes sortes de cérémonies, que ce soit en formation parade (lors de défilés) ou en formation concert. Elle fait partie de la plupart des événements protocolaires qui ont lieu sur la base de Valcartier et à la Citadelle. Par exemple, la Musique du R22eR joue lors des dîners régimentaires, lors des cérémonies de graduation et de passations de commandement, etc. La Musique du R22eR tient tout particulièrement à maintenir un contact constant avec les différentes unités des Forces armées canadiennes et avec le public en général. Aussi, toute demande de support à l’extérieur de ses murs suscite un vif intérêt.

La musique du Royal 22e Régiment. (Nicolas Laffont/45eNord.ca)
La musique du Royal 22e Régiment. (Nicolas Laffont/45eNord.ca)

Une organisation fonctionnelle

Le grand ensemble (harmonie) pratique tous les matins de 8 h 30 à 12 h 00 et les petits ensembles ont des répétitions en après-midi. Il s’agit de l’horaire typique, mais il est bien certain que les semaines sont variables selon les événements auxquels la Musique du R22eR participe, qu’ils aient lieu la fin de semaine ou jusque tard dans la nuit! Chacun des musiciens a des tâches secondaires à accomplir afin que la Musique du R22eR soit une organisation fonctionnelle par elle-même, par exemple les achats d’instruments, les opérations, la création, les relations publiques, la musicothèque, etc. Il y a un directeur musical (un officier) qui est secondé dans ses tâches par un adjudant-maître. Les autres membres de la Musique ont le grade d’adjudant, de sergent ou de caporal et ont la possibilité de progresser dans leurs carrières.

Les concerts présentés par la Musique du R22eR visent généralement à amasser des fonds pour des organismes à but non-lucratif, mais se veulent également un moyen exceptionnel d’entretenir le sentiment de fierté du grand public pour les missions et le personnel des Forces armées Canadiennes. Ils sont présentés dans la région de Québec, mais également un peu partout dans la province.

Les pratiques commencent quelques semaines avant la date prévue du concert, mais l’ensemble a généralement trois journées complètes de répétitions avec du personnel surnuméraire c’est-à-dire musiciens réservistes et musiciens civils qui viennent compléter l’ensemble pour les concerts.

Les instruments

Orchestre d’harmonie : Regroupant tous les membres de la Musique du R22eR, cet ensemble a enthousiasmé ses auditoires partout dans le monde. L’orchestre regroupe les bois, les cuivres et les percussions, ce qui lui procure une palette sonore riche et diversifiée.

Grand orchestre de danse : Formé d’une quinzaine de musiciens, cette formation nous transporte dans l’univers des grands ensembles de danse et de jazz de notre époque. Abordant un vaste répertoire, dont la période s’étend de Glenn Miller à nos jours, ses interprétations excitantes sauront sûrement vous plaire.

Quatuor de clarinettes et quintette à vent : Passant avec un bonheur égal de la musique klezmer aux airs classiques plus introspectifs, ils nous invitent à partager l’intimité d’une conversation tantôt légère et débridée, tantôt empreinte de recueillement.

Quintette de cuivres et ensemble de cuivres : Surtout reconnu pour leur sonorité éclatante, les cuivres profitent aujourd’hui d’un répertoire de plus en plus riche, alliant ainsi avec un bonheur égal puissance, grâce et humour.

Trompettes héraldiques : Par ses sonneries retentissantes, ce groupe de cuivres ajoute l’éclat et le faste nécessaires aux cérémonies officielles. Il se produit lors d’événements spéciaux tels que les arrivées de dignitaires, les ouvertures d’assemblées et les fêtes militaires.

Excitant, épatant, versatile, éducatif !

La Musique du Royal 22e Régiment souligne cette année le 100e anniversaire du Royal 22e Régiment, en faisant des clins d’œil musicaux au Régiment lors de ses prestations. Les prochains grands événements sont le concert du Festival de Lanaudière avec la célèbre soprano Natalie Choquette (13 juillet 2014, 14 heures, Amphithéâtre Fernand-Lindsay), le Concert au Crépuscule (19 juillet, ou 20 juillet en cas de pluie, à 18 h 30, au Lieu historique national des Forts-de-Lévis), ainsi que la soirée Hommage au Royal 22e Régiment des Grands Feux Loto-Québec (20 août, dès 21 heures, Agora de Québec et Quais du port).

Le public peut suivre la Musique sur sa page Facebook.

Saviez-vous que…

Logée à la Citadelle de Québec jusqu’en 1988, la Musique est maintenant hébergée à la Garnison Valcartier, en banlieue de Québec.

La marche régimentaire officielle du Royal 22e Régiment, «Sambre et Meuse», fut remplacée en 1935 par «Le Royal 22e Régiment» composé par le capitaine Charles O’Neil, puis, vers 1939, par «Vive la canadienne» tirée d’une chanson folklorique traditionnelle et adaptée par le capitaine Edwin Bélanger.

Les marches régimentaires officielles du Royal 22e Régiment («Vive la canadienne» et «La Prière en famille»), sont d’ailleurs des chansons folkloriques traditionnelles harmonisées par le capitaine Edwin Bélanger, Directeur musical de 1937 à 1961.

La Musique du Royal 22e Régiment est un ensemble professionnel composé de 38 musiciennes et musiciens provenant des meilleures écoles du pays. Depuis juin 2012, son commandant et Directeur musical est le Major Éric Gagnon. Il est secondé dans sa tâche par le par le sergent-major de la Musique, l’adjudant-maître Dan Keels.

Étant aujourd’hui intimement liée à l’image de la vieille capitale, la Musique du Royal 22e Régiment, seule musique canadienne-française, perpétue un héritage dont elle est fière et se veut une ambassadrice hors pair pour le Régiment et les Forces armées canadiennes. Ses défilés et concerts sont à l’image de l’excellence et du professionnalisme qui caractérisent les militaires canadiens depuis toujours.