Le Canada s’entraînera avec ses partenaires de l’OTAN dans l’Atlantique

0
Le Standing NATO Maritime Group 2 (SNMG 2),le Groupe maritime permanent de l’OTAN 2: le  USS Leyte Gulf (CG 55), au centre, FGS Niedersachsen (F208), à l'avant, et le TCG Kemalreis (F247) croisent dans l'Atlantique en formation le 27 juillet 2014 (Archives/Mass Communication Specialist 2nd Class Amanda S. Kitchner/US Navy)
Le Standing NATO Maritime Group 2 (SNMG 2),le Groupe maritime permanent de l’OTAN 2: le USS Leyte Gulf (CG 55), au centre, FGS Niedersachsen (F208), à l’avant, et le TCG Kemalreis (F247) croisent dans l’Atlantique en formation le 27 juillet 2014 (Archives/Mass Communication Specialist 2nd Class Amanda S. Kitchner/US Navy)

Les unités des Forces armées canadiennes s’entraîneront avec les partenaires de l’OTAN lors d’un exercice de flotte au large de la côte Atlantique.

Le Standing NATO Maritime Group 2 (SNMG 2),le Groupe maritime permanent de l’OTAN 2 est d’ailleurs arrivé aujourd’hui à cette fin dans le port d’Halifax.

Le SNMG 2, dont les États-Unis ont pris le commandement le 8 juillet dernier, est une force navale multinationale de l’OTAN engagée dans l’opération ACTIVE ENDEAVOUR en Méditerranée depuis 2001. Comprenant trois à huit frégates ou destroyers et un navire de soutien logistique, il est un des éléments de la « NATO Response Force » et dépend du Commandement de la composante maritime – Naples de l’OTAN.

L’exercice au larges des côtes canadiennes comprendra au total 10 navires, 15 aéronefs et plus de 2 300 personnes provenant de quatre pays de l’OTAN, le Canada, les États-Unis, l’Allemagne et la Turquie.

À compter du 5 août, et jusqu’à la fin du mois, cinq navires de guerre de la Marine royale canadienne (MRC) et quatre aéronefs de l’Aviation royale canadienne (ARC) participeront donc aux côtés des alliés de l’OTAN à l’exercice de flotte multinationale au large de la côte Atlantique.

Les cinq navires de guerre sont NCSM Athabaskan, Fredericton, Halifax, Glace Bay et Shawinigan etles quatre aéronefs sont trois hélicoptères CH124 Sea King de la 12e Escadre Shearwater et un CP140 Aurora de la 14e Escadre Greenwood.

C’est le commandant de la Flotte canadienne de l’Atlantique, le commodore Craig Baines, qui assumera le commandement du Groupe opérationnel du Canada à bord du NCSM Athabaskan lors de cet exercice multinational.

Cet exercice, note pour sa part la Marine royale canadienne, vise à améliorer la préparation au combat, l’interopérabilité et l’excellence en matière de tactique des forces participantes.

«C’est une belle occasion pour les membres de la Marine royale canadienne participants de travailler avec nos alliés de l’OTAN. L’instruction interarmées soutenue resserre les liens et renforce la compréhension entre les partenaires mondiaux, ce qui améliore notre capacité de collaboration dans le contexte d’opérations ou de missions multinationales», a déclaré à ce propos le Vice-amiral Mark Norman, commandant de la Marine royale canadienne.

De plus, l’exercice se tiendra dans une région de l’océan qui constitue un milieu d’apprentissage très exigeant, souligne aussi la Marine canadienne.

« La participation des Forces armées canadiennes permet de parfaire la capacité du Canada à mener des opérations aux côtés de ses alliés de l’OTAN et permet également à son personnel de contribuer à des activités contemporaines telles que l’opération REASSURANCE, laquelle illustre dans quel milieu changeant et exigeant de sécurité internationale nous évoluons », explique le communiqué de la Marine royale canadienne qui annonce cet entraînement conjoint.

Il s’agit du quatrième exercice multinational auquel la Marine royale canadienne a participé cette année.

«Le Canada est un partenaire engagé de l’OTAN et reste résolu à contribuer à l’Alliance. Des exercices dans un cadre multinational permettent les Forces armées canadiennes de travailler effectivement avec nos alliés aux vues similaires» , a d’ailleurs déclaré à propos de l’exercice le ministre canadien de la Défense, Rob Nicholson.

Membre de l’OTAN depuis sa fondation en 1949, le Canada apporte une contribution de premier plan à la paix et à la sécurité dans le monde à travers l’Alliance atlantique qui est, souligne pour sa part le ministère canadien de la Défense, «l’incarnation du lien transatlantique qui unit la sécurité nord-américaine et la sécurité européenne ».

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Répondre