Les CF-18 en Roumanie partiront pour la Lituanie en septembre

En juin 2014, un CF18 Hornet vole en formation avec deux aéronefs MiG-21 LanceR roumains, le 22 mai 2014, près de Câmpia Turzii, en Roumanie, où la force opérationnelle aérienne du Canada participait aux mesures d’apaisement de l’OTAN. (Mat 1 Alex Roy/3e Escadre Bagotville)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Un CF18 Hornet vole en formation avec deux aéronefs MiG-21 LanceR roumains, le 22 mai 2014, près de Câmpia Turzii, en Roumanie, où la force opérationnelle aérienne du Canada participe aux mesures d’apaisement de l’OTAN. (Mat 1 Alex Roy/3e Escadre Bagotville)
Un CF18 Hornet vole en formation avec deux aéronefs MiG-21 LanceR roumains, le 22 mai 2014, près de Câmpia Turzii, en Roumanie, où la force opérationnelle aérienne du Canada participe aux mesures d’apaisement de l’OTAN. (Mat 1 Alex Roy/3e Escadre Bagotville)

Présents en Roumanie depuis le mois de mai, les avions de chasse CF-18 de l’Aviation royale canadienne partiront pour la Lituanie en septembre.

Dès qu’ils auront fini de prendre part aux différents entraînement avec les alliés de l’OTAN en Roumanie au mois d’août, les avions, pilotes et techniciens se rendront en Lituanie, de septembre à décembre, pour renforcer le bloc 36 de la mission de police aérienne de l’OTAN dans les États baltes.

Durant leur participation à la mission de l’OTAN, si des violations de l’espace aérien des États baltes sont constatées, les équipages des CF-18 pourront intervenir.

«Le déploiement de nos chasseurs pour participer à la mission de police aérienne de l’OTAN dans les États baltes montre encore une fois que le Canada est préoccupé par la sécurité en Europe centrale et en Europe de l’Est et qu’il est résolu à soutenir la défense collective de l’OTAN», a déclaré le général Tom Lawson, chef d’état-major de la Défense.

Dans le cadre des mesures d’apaisement de l’OTAN, le Canada a mis sur pied l’Opération REASSURANCE, les activités militaires des Forces armées canadiennes offrant des moyens militaires pour effectuer de l’entraînement, des exercices, des démonstrations et des tâches données par l’OTAN.

Le Canada a ainsi fourni six chasseurs CF-18 (200 pilotes et techniciens), 24 militaires au Grand Quartier général des Puissances alliées en Europe, la frégate NCSM Regina en Méditerranée, et des soldats de l’Armée canadienne lors de divers exercices pour accroître l’interopérabilité et la disponibilité opérationnelle de l’OTAN.

Rappelant l’appui du gouvernement canadien à l’Ukraine, le ministre de la Défense nationale Rob Nicholson a dit ne pas rester «les bras croisés quand sa souveraineté et l’intégrité de son territoire sont menacées. Nous continuerons de soutenir nos alliés de l’OTAN pour défendre la sécurité et la stabilité de l’Europe centrale et de l’Europe de l’Est».