Mission accomplie pour Boeing: le 15e et dernier hélicoptère CH147F Chinook livré

Le CH-147F Chinook canadien est enfin arrivé! (Photo: Combat Camera/Forces canadiennes)
Le CH-147F Chinook canadien est enfin arrivé! (Photo: Combat Camera/Forces canadiennes)
Temps de lecture estimé : 3 minutes
Le CH-147F Chinook canadien est enfin arrivé! (Photo: Combat Camera/Forces canadiennes)
Le CH-147F Chinook canadien est enfin arrivé! (Photo: Combat Camera/Forces canadiennes)

Le ministre de la Défense nationale Rob Nicholson a accueilli ce jeudi 3 juillet à 13h30 la livraison du 15e et dernier hélicoptère CH147F Chinook de Boeing au Hangar d’installations de soutien des HELTML (hélicoptères de transport moyen à lourd) à la Garnison de Petawawa où a eu lieu une cérémonie marquant un jalon important en matière d’approvisionnement.

Les Forces armées canadiennes avaient reçu leur premier hélicoptère CH-147F Chinook il y a à peine un peu plus d’un an, le 27 juin 2013.

«La livraison du 15e et dernier hélicoptère Chinook démontre le solide engagement de notre gouvernement à fournir aux hommes et femmes en uniforme le matériel dont ils ont besoin pour réaliser leur travail, a déclaré à cette occasion le ministre de la Défense nationale. Le modèle F canadien du Chinook, conçu spécialement pour répondre aux exigences opérationnelles et environnementales uniques du Canada, offrira une mobilité et une souplesse plus grandes à l’Aviation royale canadienne, tandis qu’elle protège les Canadiens et les intérêts canadiens, au pays et à l’étranger.»

Le CH-147F Chinook est un hélicoptère de transport moyen à lourd avancé à missions multiples. Sa mission principale consiste à transporter de l’équipement et du personnel durant les opérations au pays et à l’étranger. Il fournit également une capacité essentielle d’intervention en cas d’urgence nécessitant une aide humanitaire (p. ex., incendies, inondations, séismes).

Les Chinook canadiens ont été modifiés afin de satisfaire aux exigences opérationnelles nationales. Notamment, ils ont été munis de réservoirs de carburant à long rayon d’action, ce qui leur permet de parcourir une distance deux fois plus grande que les modèles précédents.

Cette augmentation marquée du rayon d’action est particulièrement importante pour les missions dans les vastes régions du nord du Canada.

Ils sont également équipés d’un système électrique à la fine pointe de la technologie, de systèmes d’alerte laser et radar perfectionnés, de trois mitrailleuses défensives et d’un système de contre-mesures de missiles actifs à laser pour neutraliser les missiles de défense aérienne.

«La livraison du 15e et dernier hélicoptère Chinook démontre le solide engagement de notre gouvernement à fournir aux hommes et femmes en uniforme le matériel dont ils ont besoin pour réaliser leur travail. Le modèle F canadien du Chinook, conçu spécialement pour répondre aux exigences opérationnelles et environnementales uniques du Canada, offrira une mobilité et une souplesse plus grandes à l’Aviation royale canadienne, tandis qu’elle protège les Canadiens et les intérêts canadiens, au pays et à l’étranger», a déclaré le ministre de la Défense nationale, Rob Nicholson.

Le coût total estimé du programme d’hélicoptères de transport moyen à lourd était d’environ 5 milliards $ et, ce qui est remarquable, le budget et l’échéancier de l’hélicoptère Chinook CH-147 ont été dans le cas respecté, contrairement à bien d’autres programmes qui ont fait les manchettes ces dernières années.

«Ce fut un programme d’avion complexe, mais le partenariat et la collaboration entre Boeing, le client canadien et nos partenaires de l’industrie nous a permis de livrer tous les 15 appareils à temps ou plus tôt que prévu», a déclaré Steve Parker, vice-président de Boeing Hélicoptères Cargo et responsable du programme du H47, ajoutant que «La technologie de pointe dans le Chinook canadien répondra aux besoins opérationnels de l’Aviation royale du Canada dans l’avenir, ce qui leur permet de se déplacer troupes et de matériel, et de fournir un soutien aux efforts de secours humanitaires, partout dans le monde».

En outre, dans le cadre du projet d’hélicoptères de transport moyen à lourd, Boeing s’est engagé à fournir l’équivalent de 1,25 milliard de dollars US pour l’acquisition, et 1,7 milliard de dollars US pour le soutien en service des aéronefs, en vertu de la Politique des retombées industrielles et régionales, qui fait en sorte que l’industrie canadienne tirera d’importants profits de ce processus approvisionnement.

Le 450e Escadron tactique d’hélicoptères, qui se trouve à la garnison Petawawa (Ontario), accueillera cette nouvelle flotte et devrait compter environ 400 militaires d’ici 2016.

Pour une fois, un programme réussi. On ne s’en plaindra pas…