«Tchirok», le nouveau drone russe, décollera sans avoir besoin de piste

76
«Tchirok», un drone de fabrication russe avec un châssis sur coussin d'air et qui peut décoller sans piste (Igor Généraux/OPK)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
«Tchirok», un drone de fabrication russe avec un châssis sur coussin d'air et qui peut décoller sans piste (Igor Généraux/OPK)
«Tchirok», un drone de fabrication russe avec un châssis sur coussin d’air et qui peut décoller sans piste (Igor Généraux/OPK)

«Tchirok», un drone de fabrication russe avec un châssis sur coussin d’air et qui peut décoller sans piste a été présenté pour la première au public au salon international des technologies Innoprom qui a ouvert ses portes mercredi 9 juillet en Russie.

La conceptrice du projet est La «Corporation unie de construction d’appareils» (OPK), créée en mars 2014 au sein de la Corporation d’État Rostec, la grande corporation nationale russe elle-même créée à la fin de 2007 afin de favoriser le développement, la fabrication et l’exportation de la production industrielle de haute technologie à usage civil et militaire.

L’OPK est société spécialisée de gestion sous la direction de laquelle sont réunis les structures scientifiques et de production de l’industrie radio-électronique russe.

C’est une «technologie de pointe – un châssis sur coussin d’air» qui permet au drone de décoller en l’absence de piste dit la société OPK.

«Cette conception n’a pas d’analogue dans le monde. Il peut décoller et atterrir sur la terre, l’eau, la neige ainsi que sur des terrains marécageux», affirme le service de presse de l’entreprise.

«La membrane du coussin d’air est faite en matériel super-moderne qui a été élaboré par des spécialistes russes», indique le service de presse de l’entreprise, qui précise bien que «la technologie de fabrication de ce matériau est notre ‘know-how’».

Dans le secteur civil, dit l’entreprise, le drone «Tchirok» peut être utilisé pour l’observation et l’évaluation de différentes situations ( monitoring d’une situation d’incendie dans les forêts, régions avec des catastrophes naturelles, situation sur les routes, patrouilles des territoires).

Dans sa modification militaire, il est prévu pour la reconnaissance et l’utilisation en qualité de drone d’attaque capable de transporter des bombes, des roquettes, des missiles de haute précision.

«Une des particularités de la construction de l’appareil est que l’on peut placer l’armement à l’intérieur du corpus», au lieu qu’il soit fixé à des suspensions dit l’OPK qui souligne que «Cette solution diminue la trace du drone et cela améliore ses propriétés aérodynamiques».

L’envergure de l’aile du drone «Tchirok» est de 10 mètres. La masse de l’appareil au décollage est de 700 kg pour une charge utile de 300 kg. D’une portée de 2.500 km, ce drone est capable d’atteindre une altitude allant jusqu’à 6.000 mètres.