Cette semaine, tous dans le Grand Nord: Stephen Harper, des ministres et opération NANOOK 14

Un CC-138 Twin Otter de l'Aviation royale canadienne de la 440e Escadron de transport, basée à Yellowknife, aux Territoires du Nord-Ouest, s'arrête à la station des gardes de Parcs Canada au Fjord Tanquary, au Nunavut, dans le cadre d'Opération Nunalivut le 17 avril 2013. (Photo: Cpl Pierre Letourneau, Section d'imagerie de la 19e Escadre Comox, © 2013 DND-MDN Canada)
Temps de lecture estimé : 5 minutes
Le premier ministre Harper se rend dans le Nord chaque année depuis sept ans (Photo: Ministère de la Défense nationale)
Le premier ministre Harper se rend dans le Nord chaque année depuis neuf ans. Ici, il y a deux ans,avec le chef d’état-major de la Défense de l’époque, le général Natynczyk (Archives/Ministère de la Défense nationale)

Cette semaine, tous dans le Grand Nord! Le Premier ministre Stephen Harper, pour qui cette région a une importance cruciale dans le développement et l’avenir du Canada, a annoncé sa neuvième tournée annuelle là bas, qui va aussi coïncider avec l’opération NANOOK, la principale opération annuelle des Forces armées canadiennes dans la région.

«Go North bold men», l’avenir du pays est là bas…

Le Premier ministre canadien se rendra dans le Nord canadien pour la neuvième année de suite, du 21 au 26 août 2014. Durant sa tournée de six jours, il fera des arrêts au Yukon, dans les Territoires du Nord-Ouest et au Nunavut. Il visitera Whitehorse, au Yukon; Fort Smith, dans les Territoires du Nord-Ouest; Cambridge Bay, Pond Inlet et Iqaluit, au Nunavut.

Il sera accompagné de plusieurs membres de son gouvernement: James Moore, ministre de l’Industrie, de Bernard Valcourt, ministre des Affaires autochtones et du Développement du Nord, Leona Aglukkaq, ministre de l’Environnement, ministre de l’Agence canadienne de développement économique du Nord et ministre du Conseil de l’Arctique, Rob Nicholson, ministre de la Défense nationale, et Ed Holder, ministre d’État (Sciences et Technologie).

Dennis Patterson, sénateur du Nunavut, Daniel Lang, sénateur du Yukon, et Ryan Leef, député du Yukon, accompagneront aussi le chef du gouvernement canadien.

«Le Nord est un élément fondamental du patrimoine et de l’identité du Canada. Il constitue l’une des clés de la prospérité actuelle et future du pays», souligne le communiqué du Bureau du Premier ministre qui annonce cette tournée. «Notre gouvernement reconnaît que le Nord est d’une importance cruciale pour la force économique du Canada et nous continuerons à fournir aux gens du Nord les outils et l’infrastructure dont ils ont besoin pour prendre en main leur destinée».

«Notre gouvernement agit en vue d’appuyer les gens du Nord au moment où ils prennent en main leur destinée en leur fournissant outils, formation, technologie et infrastructure. Les gens du Nord sont aujourd’hui mieux équipés pour saisir les immenses opportunités qui s’offrent à eux et pour mettre au point des solutions propres au Nord afin de relever des défis propres au Nord.», a déclaré le Premier ministre Stephen Harper lui-même.

La tournée dans le Nord de cette année reflète les priorités énoncées dans la Stratégie pour le nord du Canada», précise aussi le Bureau du Premier ministre: «De façon plus spécifique, elle tablera sur le travail exhaustif et de grande envergure accompli par le gouvernement à ce jour, en appuyant les gens du Nord grâce à des investissements dans l’éducation, la recherche et le développement, les sciences agricoles et la technologie moderne, de même qu’en assurant le respect et la défense de l’intégrité territoriale du Canada».

Opération NANNOK 2014

Des Rangers canadiens de Gjoa Haven (Nunavut) s’apprêtent à quitter le camp de patrouille pour se rendre au camp de base, le 21 août 2013, l’an dernier, dans le cadre de l’opération Nanook 13. (Photo: Sergent Alain Martineau/DAPAir)
La visite du Premier ministre coïncidera avec l’édition 2014 de l’opération NANOOK, la principale opération annuelle des Forces armées canadiennes (FAC) dans le Nord canadien, qui se déroulera au Nunavut du 20 au 29 août.

L’opération NANOOK 2014 se concentre sur deux scénarios se déroulant dans la région de l’île de Baffin, au Nunavut et mettront en évidence les responsabilités des Forces armées canadiennes au pays: exercer notre souveraineté et soutenir la sécurité de la population canadienne, dit la défense canadienne dans son communiqué, publié aujourd’hui qui annonce le début de cette important exercice.

Un exercice de recherche et sauvetage (SAREX) se tiendra 20 au 23 août dans le détroit de Davis, avec un bateau de pêche simulé en détresse. Le Centre conjoint de coordination de sauvetage (CCCOS) de Halifax mènera l’opération recherche et sauvetage pour localiser le navire et les «survivants». L’opération impliquera le NCSM Shawinigan, le HMDS Triton, et le Navire de la Garde côtière Henry Larsen avec des appareils associés.

Puis, du 25 au 29 août, les membres des Forces armées canadiennes vont répondre à la simulation de l’échouement à York Sound d’un navire de croisière de 50 passagers en raison de difficultés mécaniques. Dans ce scénario, l’Aviation royale canadienne va déployer des mesures de catastrophe aérienne majeure (CATAIR) kit et travailler avec d’autres ministères pour répondre à la crise simulée.

«L’opération NANOOK est la plus importante opération annuelle canadienne menée dans l’Arctique et se concentre sur l’exercice de notre souveraineté dans l’Arctique et la protection de la population canadienne en soutenant les efforts pangouvernementaux veillant à assurer des réponses appropriées aux enjeux touchant la sécurité et les incidents environnementaux.», a déclaré à ce propos le ministre de la Défense nationale, Rob Nicholson.

L’opération NANOOK 2014 est la huitième édition de cette opération annuelle.

Outre les Rangers canadiens, qui assurent une présence constante dans le Nord canadien et sont intégrés à toutes les opérations menées par les Forces armées canadiennes dans le Nord. Cette opération met en valeur des membres des FAC collaborant étroitement avec les gouvernements et organismes fédéraux, provinciaux, territoriaux et municipaux, ainsi que les communautés autochtones et les forces militaires d’autres nations arctiques.

Des ressources de la Marine royale danoise et de la Marine américaine collaboreront également avec les Forces canadiennes et avec les autres partenaires pendant la portion de recherche et sauvetage de l’opération qui prend part dans les eaux internationales.

Quant aux Rangers, ils offrent le mentorat et de l’expertise au sujet du terrain et de ses difficultés intrinsèques aux troupes provenant du Sud.

Les autres ministères et organismes participant à l’opération NANOOK 2014 sont :

  • Affaires autochtones et Développement du Nord Canada
  • Agence des services frontaliers du Canada
  • La Garde côtière canadienne
  • Environnement Canada
  • Le Gouvernement du Nunavut
  • Le Secrétariat national de recherche et de sauvetage;
  • Agence de la santé publique du Canada
  • Sécurité publique Canada
  • La Gendarmerie royale du Canada
  • Transports Canada
  • Et le Bureau de la sécurité des transports du Canada

«Les opérations comme NANOOK permettent à nos soldats, à nos marins ainsi qu’à nos aviateurs d’augmenter leurs compétences, et ainsi de demeurer prêts et aptes à relever les défis en matière de sécurité dans le Nord canadien. La conduite de ces opérations entraîne un fort esprit d’équipe et nous permet de découvrir comment nos partenaires opèrent dans un environnement réaliste.», a déclaré pour sa part à propos de cet exercice le Lieutenant-général Stuart Beare, commandant du Commandement des opérations interarmées du Canada.

Tout ça alors que la présence canadienne dans l’#Arctique ne cesse de s’intensifier.