Comment on devient caporal-chef, suite et fin

Photo de groupe du cours QEL-A 1410 avec les instructeurs et le personnel cadre. (MDN)
Temps de lecture estimé : 3 minutes
Photo de groupe du cours QEL-A 1410 avec les instructeurs et le personnel cadre. (MDN)
Photo de groupe du cours QEL-A 1410 avec les instructeurs et le personnel cadre. (MDN)

Une étape de plus pour les aspirants chef, le module 3 est terminé. C7 à la main, ils sont prêts pour le défi suivant. Malgré la fatigue qui est très présente, leur détermination est visible. Ils s’entraident, s’encouragent et s’appuient l’un l’autre pour réussir et passer au prochain module, le module 4.

Module 3

Le module 3, d’une durée de 15 jours, est surtout axé sur la procédure de bataille, soit la méthodologie pour planifier et exécuter une mission, ainsi que les opérations de stabilité. Pendant une semaine de cours en classe, les aspirants chef apprennent certaines notions liées à la procédure de bataille, qu’ils mettront en pratique sur le terrain dans la semaine suivante.

Sur le terrain

Chacun leur tour, les élèves ont à élaborer un plan de mission dans les moindres détails. Ils reçoivent les ordres de la part de leur commandant pour ensuite les diffuser aux membres de leur section. Une préparation détaillée afin d’assigner à chacun une position spécifique est alors mise en branle pour assurer une planification coordonnée au quart de tour, qui sera présentée au commandant de section afin de vérifier s’il est préférable de rectifier les détails du plan de mission pour éventuellement les confirmer et les mettre en pratique. Une visualisation approfondie du secteur d’attaque sur une carte terrestre ainsi qu’une présentation du scénario proposé sont présentés par le commandant de section afin que toute la section soit en mesure de bien prendre connaissance des lieux.

La mission fictive débute par un exercice pratique de ce qu’ils auront à faire pour atteindre l’objectif. Il faut spécifier que la fatigue due au manque de sommeil, ainsi qu’un niveau de stress plus visible à ce stade de la formation, viennent ajouter à la tâche une difficulté de plus à gérer. En fait, ces facteurs prennent une place importante dans l’évaluation de chaque élève, car ils ont un impact direct sur le moral de chacun et peuvent affecter la prise de décision, ainsi que l’efficacité de leurs mouvements, ce qui peut engendrer une problématique importante.

Dès 6 heures du matin, les militaires se préparent à élaborer un plan en vue d’un nouveau scénario qui se déroule à toutes les 4 heures et ce, jusqu’à 2 heures du matin. Les moments de repos se font de plus en plus rares.

Le module 3 renferme 16 étapes

Voici les 16 étapes de procédure de combat exécutées par les élèves lors du module 3.

  1. Recevoir l’ordre d’avertissement
  2. Faire une appréciation rapide de l’emploi du temps et une étude rapide de la carte
  3. Recevoir les ordres
  4. Analyser la mission
  5. Diffuser l’ordre d’avertissement initial
  6. Faire une appréciation détaillée de l’emploi du temps
  7. Étudier la carte et préparer un plan général
  8. Préparer un plan de reconnaissance
  9. Exécuter la reconnaissance
  10. Terminer l’appréciation
  11. Diffuser un ordre d’avertissement supplémentaire
  12. Préparer et diffuser les ordres
  13. Coordonner les activités et les besoins des subordonnés
  14. Superviser le déploiement
  15. Exécuter la mission
  16. Faire la révision post-exercice

Le module 4, d’une durée de 14 jours, est orienté sur les phases de combat qui seront validées lors de l’exercice BÉLIER INTRÉPIDE qui dure 9 jours.

Dans la première partie du Mod 4, les candidats apprennent à faire des patrouilles de reconnaissance, positions défensives, attaques rapides. Durant l’exercice Bélier Intrépide, les candidats agissent à tour de rôle comme commandant de section, où ils seront évalués sur chacune des phases.

Le cours est terminé

Enfin, les élèves ont terminé le cours de Caporal-chef (QEL-A 1410).

Le tout s’est terminé par une parade, qui a eu lieu à la Garnison Valcatier au CSEM-3 le 29 juillet 2014.

Le caporal Turgeon, du 35e Régiment de génie de combat, a reçu le trophée de premier de cours et le caporal Descoteaux, du 12e Régiment blindé du Canada (Milice), s’est vu remettre le trophée du 2e de cours, une belle récompense pour les deux militaires en vue de leurs efforts et leur détermination.