Irak: l’Aviation royale canadienne déploie un Hercules CC-130J et un Globemaster CC-177

Un CC-130J Hercules Canada se prépare à atterrir à la 8e Escadre Trenton, en Ontario (Archives/Caporal Darcy Lefebvre/DDN)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Un CC-130J Hercules Canada se prépare à atterrir à la 8e Escadre Trenton, en Ontario (Archives/Caporal Darcy Lefebvre/DDN)
Un CC-130J Hercules Canada se prépare à atterrir à la 8e Escadre Trenton, en Ontario (Archives/Caporal Darcy Lefebvre/DDN)

Le Premier ministre Stephen Harper annonce ce vendredi 15 août encore plus d’aide pour le peuple irakien victimes des violences des djihadistes qui se sont emparés début juin de pans entiers du territoire nationale.

«Alors que se poursuivent les actes meurtriers du groupe terroriste de l’État islamique de l’Irak et du Levant (EIIL), le Canada demeure résolu à fournir de l’aide aux milliers d’enfants, de femmes et d’hommes iraquiens, y compris les yézidis et les chrétiens, qui en ont désespérément besoin», a déclaré le premier ministre canadien en annonçant «qu’un Hercules CC-130J et un CC-177 Globemaster de l’Aviation royale du Canada et leur équipage, soit une trentaine de membres des Forces armées canadiennes, ont été déployés depuis la base des Forces canadiennes de Trenton pour aider à l’envoi de ressources militaires essentielles aux alliés qui apportent leur contribution aux forces kurdes qui combattent l’EIIL».

Lundi 11 août, le Canada avait annoncé une contribution de 5 millions $ en aide humanitaire supplémentaire dans le but d’aider les Iraquiens touchés par la violence et le lendemain, dans un entretien avec le Président des États-Unis, Barack Obama, le Premier ministre Stephen Harper avait de nouveau exprimé l’appui du Canada aux frappes aériennes contre les positions djihadistes ainsi que sa volonté de participer encore davantage à l’effort humanitaire.

«Ce soutien, qui sera offert en étroite collaboration avec nos alliés, permettra aux forces kurdes d’assurer efficacement la protection des Iraquiens confrontés aux attaques barbares de l’EIIL. Cette mesure s’ajoute à l’aide humanitaire que le Canada apporte déjà au pays», a expliqué Stephen Harper.

«Le Canada ne restera pas les bras croisés pendant que l’EIIL continue de tuer des civils innocents et des membres des minorités religieuses. Nous continuons de surveiller la situation en Irak et nous sommes prêts à contribuer davantage», a-t-il, demandant aussi «aux dirigeants de l’Irak de prendre des mesures contre l’EIIL et les terroristes qui se réclament de cette organisation»

Face à l’avancée djihadiste, c’est la mobilisation générale depuis plus d’une semaine sur les front diplomatique, humanitaire et militaire: après les États-Unis et la Grande-Bretagne, la France fournira des armes «pour soutenir la capacité opérationnelle» des forces kurdes engagées contre les djihadistes qui progressent vers Bagdad, annoncé l’Elysée mercredi.

De plus, hier, le Premier ministre irakien sortant Nouri al-Maliki a annoncé qu’il abandonnait enfin le pouvoir auquel il s’était accrochait jusque là, ajoutant la crise politique au chaos, après la désignation de son successeur, Haïdar al-Abadi, alors que le pays plongé dans sa plus grave crise depuis des années ne parvient toujours pas à contenir l’offensive djihadiste.

«Nous sommes prêts à appuyer un nouveau gouvernement irakien qui répondrait aux besoins de tous les Iraquiens, peu importe leur origine ethnique ou leur croyance religieuse», a souligné à ce propos aujourd’hui le Premier ministre canadien.