Italie: collision de deux chasseurs Tornado, quatre militaires disparus

Les deux appareils Tornado effectuaient une mission d'entraînement (Jack Guez/AFP)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Les deux appareils Tornado effectuaient une mission d'entraînement (Jack Guez/AFP)
Les deux appareils Tornado effectuaient une mission d’entraînement (Jack Guez/AFP)

Deux avions militaires italiens sont entrés en collision mardi après-midi et se sont écrasés dans le centre de l’Italie, selon le ministère de la Défense, et quatre militaires sont portés disparus, selon les médias.

——
Mise à jour au 20/08/2914 à 13h40

Les corps de deux pilotes ont été retrouvés mercredi tandis que deux autres militaires sont toujours portés disparus, indique un communiqué officiel.

Les deux chasseurs Tornado avaient des équipages de deux personnes chacun, un pilote et un navigateur, tous les quatre de jeunes capitaines de l’aviation dont les âges allaient de 31 à 36 ans.

Parmi les pilotes figurait également une femme, le capitaine Mariangela Valentini qui aurait eu 32 ans le mois prochain.

Les deux Tornado étaient partis de leur base dans la province de Brescia, dans le nord de l’Italie, pour un vol d’entraînement dans le cadre de préparatifs à des manoeuvres de l’Otan prévues en automne, a précisé l’aviation militaire italienne.

——

«L’aviation militaire confirme que deux appareils Tornado qui effectuaient une mission d’entraînement ont été impliqués dans l’accident aérien qui s’est produit cet après-midi»Z, indique un communiqué officiel.

«Des hélicoptères de secours aérien et autres chasseurs de reconnaissance sont en vol», ajoute le communiqué, précisant qu' »une équipe d’experts a été envoyée sur les lieux de l’accident ».

Le communiqué ne mentionne pas le sort des pilotes.

Selon les médias italiens, quatre militaires, pilotes et navigateurs, se trouvaient à bord des deux appareils qui se sont écrasés près de Ascoli Piceno, dans les Marches.

Des témoins ont affirmé que les deux avions s’étaient touchés en vol avant de s’écraser.

Selon des sources militaires citées par les médias, les militaires auraient réussi à s’éjecter des avions avant que ces derniers ne s’écrasent.

La chute des deux appareils a provoqué plusieurs incendies dans la zone mais sans causer de dégâts à des habitations.

Outres les équipes militaires de secours, de nombreux pompiers ont été envoyés sur les lieux de l’accident pour maîtriser les incendies.