La Force opérationnelle aérienne canadienne a complété sa mission en Roumanie

55
Des membres de la force opérationnelle aérienne du Canada en Roumanie offrent un inukshuk à des membres de la Force aérienne roumaine, le 12 août 2014, dans le cadre de l’opération REASSURANCE (Caporal Jean Archambault/FAC)
Temps de lecture estimé : 3 minutes

La Force opérationnelle aérienne canadienne a complété ce vendredi 22 août sa mission en Roumanie dans le cadre de l’opération REASSURANCE, annonce l’Aviation royale canadienne et un défilé ainsi qu’une cérémonie de rentrée des couleurs ont eu lieu en son honneur, à la base aérienne 71 de la Force aérienne roumaine, à Campia Turzii.

L’opération canadienne REASSURANCE soutient les mesures de l’OTAN visant à rassurer les alliés en fournissant des capacités militaires liées à l’instruction, aux exercices, aux démonstrations et à la réalisation des tâches confiées par l’OTAN, comme la mission de police aérienne dans les pays baltes.

La Force opérationnelle aérienne constitue la composante aérienne de l’opération REASSURANCE.

Elle comprend six CF18 Hornet, un élément de commandement et de contrôle, un élément de soutien de mission assurant un appui logistique et un élément de soutien opérationnel aux ressources aériennes, ce qui comprend la protection de la force, le renseignement, la gestion de l’espace aérien et la coordination de la maintenance. Pour assurer le soutien de ces activités, on compte environ 200 membres de l’Aviation provenant des 2e et 3e Escadres Bagotville, de la 4e Escadre Cold Lake, de la 8e Escadre Trenton, de la 14e Escadre Greenwood, de la 17e Escadre Winnipeg et de la 22e Escadre North Bay.

«Je suis extrêmement fier de voir à quel point nous avons progressé en moins de quatre mois. Nous avons effectué des échanges remarquables, non seulement entre les équipages aériens, mais parmi tous les aspects de la Force opérationnelle aérienne, des pompiers aux responsables médicaux, en passant par les contrôleurs de la circulation aérienne, les policiers militaires, les ingénieurs et nos spécialistes de la maintenance; en fait, tous les métiers sur place pour soutenir les opérations de vol. Cela a représenté une excellente occasion de perfectionner nos compétences et d’améliorer notre capacité d’opérer avec nos alliés de l’OTAN tout en augmentant la cohésion au sein de l’alliance», a déclaré le Lieutenant-colonel, David Pletz, commandant de la FOA en Roumanie

Le 29 avril, en pleine crise en Ukraine, six CF-18 et leur personnel de soutien étaient partis de la base de Bagotville rejoindre la Roumanie dans le cadre de l’opération REASSURANCE pour soutenir les mesures de l’OTAN visant à rassurer les pays alliés en Europe centrale et en Europe de l’Est.

Le 2 juillet 2014, le contingent de militaires canadiens ayant participé à la première Force opérationnelle aérienne de l’Opération REASSURANCE et comprenant des membres des 2e et 3e Escadres Bagotville est revenu au pays et été remplacé par la Force opérationnelle aérienne 1401 composé de militaires provenant majoritairement de la 17e Escadre Winnipeg (Manitoba) et de la 8e Escadre Trenton (Ontario).

En juillet, des membres de l’Aviation royale canadienne à Bagotville ont aussi été décorés par la Roumanie.

Le 19 juillet, à Campia Turzii, où était basée la Force opérationnelle aérienne canadienne, le chef d’état‑major de la Force aérienne roumaine (FAR), le major-général Laurian Anastasof, a remis l’emblème d’honneur de la FAR à quatre membres de la première rotation de la Force en Roumanie.

Les récipiendaires de l’emblème, qui appartenaient au premier contingent, déjà de retour au pays depuis début juillet, étaient le lieutenant-colonel David Pletz, commandant de la FOA Roumanie; le Lieutenant-colonel Luc Girouard, commandant adjoint et chef d’état‑major, que 45eNord.ca avaient interviewé alors qu’ils étaient en là-bas en juin, ainsi que l’adjudant‑chef Alain Roy, Adjudant-chef de la FOA Roumanie et le capitaine Jean-François Lambert, officier des Affaires publiques.

«Malgré les agressions perpétrées par la Russie en Europe centrale et en Europe de l’Est, il est important que nous puissions maintenir l’interopérabilité avec nos alliés dans la région. L’entraînement avec nos partenaires de l’OTAN a permis à nos militaires de demeurer prêts à relever les défis internationaux en constante évolution, afin de contribuer à la paix, la stabilité et la sécurité internationales et de pouvoir déployer les forces militaires nécessaires pour soutenir nos partenaires et nos alliés partout dans le monde.», a déclaré pour sa part le ministre canadien de la Défense, Rob Nicholson, en soulignant la fin de la mission en Roumanie.

Les CF18 canadiens se rendront maintenant en Lituanie pour appuyer la mission de police aérienne de l’OTAN dans la mer Baltique, de septembre à décembre 2014, le Canada s’étant engagé à aider l’Ukraine à assurer la sécurité et la stabilité en Europe centrale et en Europe de l’Est.