L’Armée célèbre les 25 ans du programme pour les jeunes autochtones «Bold Eagle» (PHOTOS)

0

L’Armée canadienne célèbre ce jeudi 14 août le 25e anniversaire du programme Bold Eagle, un partenariat personnalisé qui aide les jeunes Autochtones de l’ensemble de l’Ouest-canadien à développer l’autodiscipline, la confiance en soi, le travail d’équipe et des compétences utiles en leadership.

Le lieutenant-général Marquis Hainse, commandant de l’Armée canadienne, se trouvait a salué à cette occasion au Centre d’instruction de la 3e Division du Canada à Wainwright, en Alberta, les diplômés de cette année aux côtés de Dutch Lerat, vice-chef de la Fédération des nations indiennes de la Saskatchewan (FNIS), des membres du comité de gestion de Bold Eagle, des chefs et des aînés des Première Nations et des familles des diplômés.

Le lieutenant-général Hainse, commandant de l’Armée canadienne, est aussi le champion des peuples Autochtones du Ministère de la défense nationale et des Forces armées canadiennes (MDN/FAC).

«Il s’agit d’une année spéciale puisque nous célébrons le 25e anniversaire du programme Bold Eagle. Les 25 dernières années reflètent le dévouement et la détermination des nombreuses personnes qui ont contribué au succès phénoménal de Bold Eagle. Les traditions et les valeurs des peuples autochtones du Canada contribuent grandement à l’histoire et la diversité culturelle de notre pays. L’Armée canadienne est fière de faire partie d’une activité aussi remarquable. J’anticipe avec plaisir les 25 prochaines années.», a déclaré le lieutenant-général.

Bold Eagle est un programme d’été pour les jeunes qui combine la culture autochtone et l’instruction militaire, permettant aux stagiaires de développer des compétences pratiques, de l’expérience du travail d’équipe, leur forme physique, la culture et les volets d’instruction militaire.

Sur les 107 stagiaires autochtones du programme Bold Eagle de cette année, 94 ont obtenu leur diplôme.

Le programme Bold Eagle a vu le jour en Saskatchewan en 1989 comme initiative locale entre le Conseil tribal de Prince Albert (maintenant le Grand Conseil de Prince Albert) et le ministère de la Défense nationale et les Forces armées canadiennes (MDN/FAC).

Les postulants au programme Bold Eagle sont âgés de 16 à 29 ans.En comptant les stagiaires de cette année, plus de 1350 jeunes Autochtones ont réussi le programme Bold Eagle en 25 ans d’histoire.

Chaque été,l’instruction comprend deux volets:

  • un camp culturel de quatre jours donné par les aînés de différentes Premières Nations et des Métis, présenté d’une manière profitable pour tous ces participants d’origine autochtone.
  • un cours de qualification de base de cinq semaine donné par du personnel militaire qui montre aux stagiaires les connaissances militaires de base, le maniement des armes, la navigation à la carte et à la boussole, les premiers soins, le drill militaire, les techniques de vie à l’extérieur et de survie.

Les recrues du programme Bold Eagle sont enrôlés dans la Première réserve au début du cours. Les diplômés continuent leur carrière à temps partiel dans les Forces armées canadiennes lorsqu’ils retournent à la maison, bien que ce ne soit pas obligatoire.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.