Les Russes entrent en Ukraine, réunion d’urgence du Conseil de sécurité

32
Des blindés russes sur une route près du village ukrainien de Djankoi le 15 mars 2014 (Vasily Maximov/AFP)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Des blindés russes sur une route près du village ukrainien de Djankoi le 15 mars 2014 (Vasily Maximov/AFP)
Des blindés russes sur une route près du village ukrainien de Djankoi le 15 mars 2014 (Archives/Vasily Maximov/AFP)

Deux colonnes de chars russes et des véhicules militaires auraient tiré des missiles Grad depuis la Russie à un poste frontière dans le sud l’Ukraine, puis franchi la frontière ce jeudi 28 août, alors que les gardes-frontières ukrainiens, submergés, ont fui.
—–
Mise à jour au 28/08/2014 à 13h24

Kiev a demandé aujourd’hui aux Occidentaux une aide militaire « d’envergure » face à l’entrée de troupes russes dans l’Est de l’Ukraine, faisant craindre une guerre ouverte entre la Russie et l’Ukraine.

Notamment,l’ambassadeur ukrainien auprès de l’Union européenne, Kostiantyn Elisseïv, a demandé à Bruxelles une « aide militaire d’envergure » face à ce qu’il a appelé une « invasion russe non dissimulée ».

—–

« Les forces russes sont entrées dans l’Ukraine », a déclaré pour sa part le président ukrainien Petro Porochenko aujourd’hui, annulant ses déplacements à l’étranger et convoquant une réunion d’urgence de son Conseil de sécurité.

Le Conseil de sécurité de l’ONU va, lui, tenir une réunion d’urgence sur la cries en Ukraine aujourd’hui à 16H00 GMT, après ces informations selon lesquels des troupes russes sont entrées en Ukraine.

Cette réunion d’urgence a été demandée par la Lituanie alors que Kiev a demandé aux Occidentaux une aide militaire « d’envergure » face à l’entrée de troupes russes dans l’Est séparatiste, faisant craindre une guerre ouverte entre la Russie et l’Ukraine.

Selon le colonel Andriy Lysenko, porte-parole du Conseil de sécurité nationale de l’Ukraine, et les déclarations de hauts responsables de l’OTAN, l’armée russe aurait envahi le sud-est de l’Ukraine.

Lysenko a déclaré que les missiles de la Russie ont été tirés vers 11 heures et environ une heure et demi plus tard, deux colonnes, y compris des chars et d’autres véhicules de combat ont commencé une attaque. Ils sont entrés en l’Ukraine venant de Veselo-Voznesenka et Maximovo dans la région de Rostov en Russie.

Le haut responsable de l’OTAN a déclaré quant à lui qu’au moins 1.000 soldats russes ont pénétré en avec de Ukraine avec de « l’équipements sophistiqué », faisant des victimes lors d’un « contact » direct avec des soldats ukrainiens.

Le Brigadier-général Nico Tak du SACEUR, le commandement suprême allié en Europe, a expliqué lors d’une conférence de presse de l’OTAN cet après-midi à Bruxelles, que le but ultime de la Russie était de conjurer la défaite des séparatistes et d’instaurer dans l’est de l’Ukraine dans un «conflit gelé» qui déstabiliserait le pays «indéfiniment».

L’OTAN estime que 20.000 soldats russes russes sont actuellement massés le long de la frontière avec l’Ukraine.

Le Général Tak affirme en outre qu’au moins 1.000 soldats russes russes opèrent à l’intérieur de l’Ukraine, des images satellite montrant une incursion d’une grande sophistication.

Il a refusé toutefois d’en dire plus sur le «contact direct» des soldats russes avec les troupes ukrainiennes.

Déjà, hier, mercredi, après des semaines de progrès des forces ukrainiennes, la situation s,est retournée en faveur des insurgés alors que les rebelles prorusses de l’est de l’Ukraine ont regagné des pans entiers de territoire sur les forces gouvernementales, qui ont abandonné armes et munitions dans leur retraite, amenant Kiev à demander l’aide directe de l’OTAN.