Ottawa saute le pas: le Canada fournira de l’aide militaire à l’Ukraine

1
193
Un CC-130J Hercules Canada se prépare à atterrir à la 8e Escadre Trenton, en Ontario (Archives/Caporal Darcy Lefebvre/DDN)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Un CC-130J Hercules Canada se prépare à atterrir à la 8e Escadre Trenton, en Ontario (Archives/Caporal Darcy Lefebvre/DDN)
Un CC-130J Hercules Canada se prépare à atterrir à la 8e Escadre Trenton, en Ontario (Archives/Caporal Darcy Lefebvre/DDN)

Au moment où s’intensifient les combats dans l’Est ukrainien et où les puissances occidentales craignent une intervention russe, le ministre de la Défense, Rob Nicholson, a annoncé ce jeudi 7 août que le Canada enverra de l’équipement militaire non létale en Ukraine pour aider le pays à protéger la frontière orientale contre une agression russe.

Cette annonce a été faite à 13h l’aérogare des passagers de la 8e Escadre, 6, promenade North Star, sur la BFC Trenton, d’où doit décoller un avion de transport militaire Hercules CC-130J chargé d’«équipement non cinétique», le premier d’une série de vols à venir.

Cet équipement – casques, lunettes de protection balistique, gilets pare-balles, trousses de premiers soins, tentes et sacs de couchage – est destiné à «offrir une protection matérielle et médicale à ceux qui défendent les lignes de front contre l’insurrection», a indiqué Ottawa.

«La réaction du Canada face à l’expansionnisme et au militarisme dont fait preuve la Russie dans l’Est de l’Ukraine a été prompte, ciblée et sans équivoque», a déclaré pour sa part le premier ministre canadien Stephen Harper.

«Conformément aux valeurs et aux principes qui nous sont chers, à nous Canadiens, je suis fier du rôle que nous avons joué au sein de la communauté internationale, de nous élever contre cette agression en imposant toute une gamme de sanctions contre les responsables de la crise en Ukraine, en aidant à former les militaires ukrainiens, en isolant la Russie au G-7 et en soutenant l’économie ukrainienne», a réaffirmé Stephen Harper à cette occasion.

Depuis le début de la crise, le Canada a offert un soutien sans failles au nouveau pouvoir pro-occidental à Kiev, multipliant les sanctions à l’encontre des Russes, les déclarations d’appui aux nouvelles autorités ukrainiennes, envoyant le plus fort contingent d’observateurs de la mission d’observation de la récente élection présidentielle et participant avec enthousiasme aux activités de réassurance de l’OTAN envers les pays voisins de la Russie et e l’Ukraine.

De la déclaration des leaders du G-7 sur la situation en Ukraine, le 30 juillet, à l’annonce aujourd’hui de l’aide militaire canadienne à l’Ukraine, en passant par la déclaration de Stephen Harper le 6 août pour annoncer expliquer les nouvelles sanctions, sans oublier la «profession de foi» pro-ukrainienne du Premier ministre au Festival national ukrainien du Canada, l’Ukraine n’a pas occupé que le devant de la scène canadienne en politique étrangère, elle a occupé toute la scène.

1 COMMENT

  1. Le gouvernement Harper devrait plutôt penser à aider au niveau de la santé et les autres problèmes sociaux on coupe ici , on envoit de l’aide militaire ailleurs.

    Ce PM , suit ce que les USA lui dit de faire.
    Heureusement qu’on aura le droit bientôt de répondre par la voix de nos votes… !!!

Comments are closed.