Roumanie: hommage de la Force opérationnelle du Canada à deux aviateurs canadiens de la Seconde Guerre

Le commandant de la Force opérationnelle aérienne du Canada en Roumanie, le lieutenant-colonel David Pletz (à droite), et l’adjudant-chef Alain Roy déposent une couronne au cimetière de guerre du Commonwealth à Bucarest le 1er août 2014, à la mémoire de deux membres de l’Aviation royale du Canada qui sont morts en Roumanie pendant la Seconde Guerre mondiale : le sous-officier breveté 1re classe Leslie Frederick Dutton et le sergent de section Reginald Thomas White Marsh (Capitaine Christopher Daniel/FAC)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Le commandant de la Force opérationnelle aérienne du Canada en Roumanie, le lieutenant-colonel David Pletz (à droite), et l’adjudant-chef Alain Roy déposent une couronne au cimetière de guerre du Commonwealth à Bucarest le 1er août 2014, à la mémoire de deux membres de l’Aviation royale du Canada qui sont morts en Roumanie pendant la Seconde Guerre mondiale : le sous-officier breveté 1re classe Leslie Frederick Dutton et le sergent de section Reginald Thomas White Marsh (Capitaine Christopher Daniel/FAC)
Le commandant de la FOA Roumanie, le lieutenant-colonel David Pletz (à droite), et l’adjudant-chef Alain Roy déposent une couronne au cimetière de guerre du Commonwealth à Bucarest le 1er août 2014, à la mémoire de deux membres de l’Aviation royale du Canada qui sont morts en Roumanie pendant la Seconde Guerre mondiale. (Capitaine Christopher Daniel/FAC)

En ce mois d’août 2014, les officiers supérieurs de la Force opérationnelle aérienne du Canada en Roumanie, l’attaché militaire du Canada et le chargé d’affaires de l’ambassade du Canada à Bucarest ont déposé des couronnes sur les tombes des deux aviateurs de l’Aviation royale du Canada (ARC) de la Seconde Guerre mondiale au cimetière de guerre du Commonwealth à Bucarest .

Les deux aviateurs ainsi honorés ce mois-ci par la Force opérationnelle aérienne du Canada en Roumanie sont le sergent de section Reginald Thomas White Marsh qui était pilote du Wellington X LN857 au moment de son décès, et le sous-officier breveté 1re classe Leslie Frederick Dutton, qui était navigateur de l’Aviation royale canadienne, affecté au 40e Escadron de la Royal Air Force britannique (RAF), lorsqu’il est tombé au combat.

«Aujourd’hui est un moment solennel pour nous, alors que nous nous rappelons les actes des aviateurs canadiens qui sont tombés au combat et qui ont donné leur vie pour la paix pendant la Seconde Guerre mondiale», a déclaré le colonel Pierre St-Cyr, debout près de la croix à l’entrée d’un cimetière à Bucarest.

Le sergent de section Reginald Thomas White Marsh s’était enrôlé à Hamilton, en Ontario, en 1942, et après un entraînement à Windsor Mills et à Victoriaville, au Québec, et à Debert, en Nouvelle-Écosse, il a reçu son brevet de pilote et de bombardier à Moncton, au Nouveau-Brunswick.

«Nous sommes heureux du privilège et de l’honneur d’être ici pour reconnaître nos camarades de l’ARC disparus », a déclaré pour sa part le lieutenant-colonel David Pletz, commandant de la Force opérationnelle aérienne. « Une occasion comme celle-ci est vraiment rare. Nous sommes fiers de pouvoir leur rendre hommage par une visite solennelle.»

Affecté au 142e Escadron de l’Aviation royale du Canada, il avait 23 ans lorsqu’il a fait le sacrifice ultime pendant une mission aérienne au-dessus de la raffinerie de pétrole de Ploiesti le 10 août 1944.

Le sous-officier breveté 1re classe Leslie Frederick Dutton , lui, s’était enrôlé dans l’Aviation royale canadienne à Toronto le 14 novembre 1941, et a été muté à la Royal Air Force en 1942.

Signe de l’importance qu’accorde à ce sacrifice l’Aviation royale canadienne, les détails des événements tragiques qui ont mené à la mort des deux aviateurs canadiens font l’objet ce 18 août d’un article sur le site de l’ARC.

«Pendant que la Force opérationnelle aérienne est déployée ici en Roumanie, il convient que nous visitions les tombes du sous-officier breveté 1re classe Dutton et du sergent de section White », a d’ailleurs affirme le colonel St-Cyr. « Leurs vies sont des exemples pour nous. Ils ne vieilliront jamais, et nous ne les oublierons jamais.»

La Force opérationnelle aérienne du Canada, qui a pris part à cet hommage, constitue la composante aérienne de la contribution du Canada aux mesures de l’OTAN visant à rassurer les alliés en Europe de l’Est et du Centre.