Harper à Newport et Baird à Erbil réitérent leur volonté de lutter contre l’État islamique

Le premier ministre canadien Stephen Harper, rencontrait jeudi 4 septembre 2014 le roi Abdallah II de Jordanie en marge du Sommet de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord qui se tient au Pays de Galles au Royaume-Uni et ont tous deux réitéré leur détermination à lutter contre l'État islamique (compte Twitter Stephen Harper)
Temps de lecture estimé : 3 minutes
Le premier ministre canadien Stephen Harper, rencontrait jeudi 4 septembre 2014  le roi Abdallah II de Jordanie en marge du Sommet de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord qui se tient au Pays de Galles au Royaume-Uni et ont tous deux réitéré leur détermination à lutter contre l'État islamique (compte Twitter Stephen Harper)
Le premier ministre canadien Stephen Harper, rencontrait jeudi 4 septembre 2014 le roi Abdallah II de Jordanie en marge du Sommet de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord qui se tient au Pays de Galles au Royaume-Uni et ont tous deux réitéré leur détermination à lutter contre l’État islamique (compte Twitter Stephen Harper)

Le ministre canadien des Affaires étrangères, John Baird, a rencontré ce jeudi des représentants du Gouvernement régional du Kurdistan alors que, ce même jour, son chef, Stephen Harper, rencontrait le roi Abdallah II de Jordanie en marge du Sommet de l’OTAN pour réitérer leur détermination à lutter contre l’État islamique.

Lors sa rencontre avec le le roi Abdallah II, le Premier ministre canadien a longuement discuté de la crise qui sévit tant en Syrie qu’en Iraq et de la sérieuse menace que présente l’État islamique d’Iraq et du Levant (EIIL).

Le Premier ministre Harper a aussi, dit un communiqué de son Bureau sur cette rencontre, partagé des renseignements sur les mesures coordonnées que prennent le Canada et ses alliés afin de protéger les civils innocents et de contrer les gestes de l’EIIL.

Ils ont également pris le temps de discuter de la situation changeante au Moyen-Orient.

La dernière rencontre des deux leaders a eu lieu en Jordanie en janvier dernier pendant la visite du Premier ministre Harper au Moyen-Orient.

Le ministre des Affaires étrangères John Baird s’est rendu pour sa part le même jour à Erbil, dans la région du Kurdistan en Iraq, afin d’y rencontrer des représentants du Gouvernement régional du Kurdistan (GRK) pour discuter des efforts qu’ils ont déployés en réponse à la situation humanitaire et aux conditions de sécurité dans la région, ainsi que de l’aide offerte par le Canada.

Il y était accompagné d’une délégation multipartite composée du député fédéral d’Ottawa-Centre, M. Paul Dewar, et du député fédéral de Westmount—Ville-Marie, M. Marc Garneau.

Lors de ses entretiens avec de hauts représentants du GRK, soit le président Massoud Barzani et le ministre Falah Mustafa Bakir, chef du ministère des Affaires étrangères, le ministre Baird a abordé la question de l’État islamique en Iraq et au Levant (EIIL).

«Le peuple kurde a accueilli plus de 850 000 personnes déplacées à l’intérieur du pays et s’est engagé dans des combats directs contre les forces de l’EIIL, montrant au reste du monde sa force et son attachement au pluralisme et à la paix. Le Canada soutient les forces de sécurité en Iraq, y compris les forces kurdes peshmerga, dans l’atteinte de cet objectif», a déclaré le ministre Baird lors de cette rencontre.

Le ministre Baird a aussi annoncé une aide humanitaire additionnelle de 7 millions de dollars pour des fournitures de secours, des abris d’urgence et des soins médicaux d’urgence pour des milliers de civils dans le nord de l’Iraq ainsi que pour appuyer les organisations humanitaires sur le terrain.

Le ministre Baird avait aussi annoncé à Bagdad la veille, mercredi lune aide supplémentaire canadienne de 15 millions de dollars pour assurer la sécurité dans la région, dont la plus grande part profitera directement aux forces peshmerga et aux efforts humanitaires qui y sont déployés.

«Comme l’a indiqué le premier ministre Harper, le Canada ne restera pas les bras croisés pendant que l’EIIL continue d’assassiner des civils innocents et des membres de minorités religieuses, a ajouté le ministre canadien.

Le ministre Baird et ses collègues ont visité un camp de personnes déplacées à l’intérieur du pays, à Erbil, ce qui leur a permis de constater le nombre de personnes touchées par cette crise. Le ministre Baird a aussi rencontré des leaders yézidis et chrétiens, auxquels il a réitéré le soutien du Canada à l’égard de leurs communautés et «de toutes les autres persécutées par l’EIIL». Plus tard, il a `galement rencontré des soldats peshmerga.