Le NCSM Toronto survolé par un avion des Forces russes en mer Noire

Le navire de guerre canadien NCSM Toronto entrera dans la mer Noire le 6 septembre 2014 pour prendre part à l'exercice multinational SEA BREEZE avec l'Ukraine, des États-Unis et d'autres nations à compter du 8 septembre (photo tirée du compte Twitter du NCSM Toronto)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Le Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) TORONTO alors qu'il couvre l’arraisonnement d’un boutre, le 6 mai 2013, dans l’océan Indien, dans le cadre de l’opération Artemis. (Photo: Cpl Richard Royer/NCSM TORONTO)
Le NCSM Toronto alors qu’il couvre l’arraisonnement d’un boutre, le 6 mai 2013, dans l’océan Indien, dans le cadre de l’Opération ARTEMIS. (Archives/Cpl Richard Royer/NCSM TORONTO)

L’équipage de la frégate canadienne NCSM Toronto a du avoir toute une surprise dimanche 7 septembre, alors qu’un avion des Forces russes a survolé le navire à plusieurs reprises.
—–
Mise à jour au 09/09/2014 à 16h01

Des avions de l’Armée de l’Air russe Su-24 et An-26 ont survolé le navire de guerre canadien NCSM Toronto, mais ne se sont pas approchés, a déclaré un porte-parole du ministère de la Défense russe, Igor Konashenkov, cité par l’agence Itar-tass mardi, ajoutant que «Tous les vols ont été et sont effectués en stricte conformité avec les règles internationales relatives à l’utilisation de l’espace aérien au-dessus des eaux neutres».
—–

«Même si l’aéronef des forces militaires russes qui a tourné en rond autour du NCMS Toronto n’a posé aucune menace au navire canadien, les actes perpétrés par la Russie étaient inutilement provocateurs et sont susceptibles de faire croître les tensions davantage», a indiqué par voie de communiqué le ministre de la Défense nationale Rob Nicholson.

Le ministre a rappelé que le Canada et ses alliés participent à des mesures de sécurisation prises en raison des actes d’agression militaire perpétrés par le régime de Vladimir Poutine et en raison de l’invasion de l’Ukraine.

Le navire prend en effet part à l’exercice SEA BREEZE dans la mer Noire impliquant les marines des États-Unis et de l’Ukraine. Les navires de la Géorgie, de la Roumanie et de la Turquie sont également impliqués. Trois navires du Standing NATO Maritime Group 2 de l’OTAN participent: le NCSM Toronto, la frégate espagnole Almirante Juan ESPS De Borbon et de la frégate roumaine ROS Regele Ferdinand.

«Le Canada continuera de travailler avec nos alliés de l’OTAN pour renforcer l’interopérabilité militaire et les partenariats dans cette partie du monde, a dit le ministre Nicholson. Le message qu’envoie le Canada – de concert avec nos autres alliés de l’OTAN – est que les actions irresponsables de la Russie doivent cesser.»

Les agences de presse russes confirment que la frégate canadienne est surveillée de près par les forces russes après son entrée en mer Noire.

La frégate canadienne venait tout juste de passer, le 6 septembre, les Canaux Turcs, marquant ainsi son entrée dans la mer Noire.