Londres envoie des mitrailleuses lourdes aux forces kurdes en Irak

Un peshmerga kurde, le 5 août 2014 dans les environs de Mossoul, lors de combats contre l'Etat islamique. (Emrah Yorulmaz/Anadolu Agency/AFP)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Un peshmerga kurde, le 5 août 2014 dans les environs de Mossoul (Irak) lors de combats contre l'Etat islamique. (EMRAH YORULMAZ / ANADOLU AGENCY / AFP)
Un peshmerga kurde, le 5 août 2014 dans les environs de Mossoul (Irak) lors de combats contre l’Etat islamique. (EMRAH YORULMAZ / ANADOLU AGENCY / AFP)

Le ministre de la Défense Michael Fallon a annoncé mardi que le gouvernement britannique envoyait pour 2 millions d’euros (2,8 millions $ canadiens) de mitrailleuses lourdes et de munitions aux forces kurdes d’Irak pour lutter contre les djihadistes de l’État islamique (EI).

La livraison doit arriver en Irak mercredi et sera composée de mitrailleuses lourdes et de munitions, a déclaré le ministre dans un communiqué adressé au parlement britannique.

Le Royaume-Uni s’est engagé à aider le gouvernement d’Irak, a-t-il indiqué, précisant que le coût total de l’aide est d’environ 1,6 million de livres (2,8 millions $) plus environ 475.000 livres (843.000 $ canadiens) de frais de transport.

«Les forces kurdes restent nettement moins bien équipées que l’EI et nous répondons (à leur demande d’assistance) pour les aider à se défendre, pour protéger les citoyens et repousser les avancées de l’EI», a-t-il ajouté.

Jusqu’ici, Londres a notamment envoyé en Irak de l’aide humanitaire et des armes provenant de pays tiers.

Le secrétaire d’État américain John Kerry était attendu mardi au Moyen-Orient pour une offensive diplomatique destinée à établir une large coalition contre l’Etat islamique en Irak, où la formation d’un gouvernement d’union soulève l’espoir d’une sortie de la crise politique.

La France, qui arme déjà les peshmergas, a quant à elle annoncé mardi qu’elle allait acheminer dans les prochains jours dix-huit tonnes d’aide humanitaire à destination de l’Irak.