Moscou accuse Washington de vouloir couper les liens économiques entre l’UE et la Russie

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergeuï Lavrov au «Global University Summit» à Moscou le 24 avril 2014 (Archives/ministère russe des Affaires étrangères)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Le ministre russe des Affaires étrangères Sergeuï Lavrov au «Global University Summit» à Moscou le 24 avril 2014 (Archives/ministère russe des Affaires étrangères)
Le ministre russe des Affaires étrangères Sergeuï Lavrov au «Global University Summit» à Moscou le 24 avril 2014 (Archives/ministère russe des Affaires étrangères)

Le ministre russe des Affaires étrangères a accusé les États-Unis de vouloir couper les liens économiques entre Moscou et l’Union européenne, samedi, au lendemain de l’entrée en vigueur de nouvelles sanctions de l’UE contre la Russie en raison de son implication présumée dans le conflit en Ukraine.

«L’Amérique veut profiter de la situation actuelle pour couper les liens économiques entre l’Europe et la Russie, notamment pour imposer à l’UE ses livraisons de gaz dont les prix sont nettement supérieurs à ceux du gaz russe», a affirmé Sergueï Lavrov, cité dans un communiqué de la diplomatie russe, dans un entretien à la chaîne de télévision russe TV Centre.

«Washington souhaite s’assurer les conditions les plus favorables dans le cadre des négociations sur la création d’un partenariat transatlantique commercial et d’investissement», a-t-il estimé.

«Ainsi, les Etats-Unis tentent d’imposer à l’Europe les livraisons du gaz liquéfié américain à des prix qui ne peuvent pas être concurrentiels par rapport aux prix du gaz russe», a précisé le ministre.

Il a par ailleurs accusé l’UE d’être prête à sacrifier son économie à la politique, en soulignant que Bruxelles avait décidé de préparer une nouvelle série de sanctions contre la Russie le 5 septembre, le jour où un accord sur le cessez-le-feu en Ukraine avait été signé à Minsk, avant tout grâce à une initiative du président russe, Vladimir Poutine.

«Mais je suis sûr que cela va passer. Des voix raisonnables se font déjà entendre au sein de l’UE. Nous ne pensons absolument pas que cet éloignement puisse devenir stratégique pour Moscou et Bruxelles», a indiqué M. Lavrov.

«La Russie est intéressée à ce que notre partenariat stratégique avec l’Union européenne se renforce et se développe»

, a-t-il souligné.