Pour ses 100 ans le PPCLI passe par Montréal, ville de son fondateur (PHOTOS/VIDÉO)

0
À l’occasion du 100e anniversaire du Princess Patricia’s Canadian Light Infantry (PPCLI), une cérémonie commémorative a eu lieu aujourd’hui au parc du Mont-Royal, à Montréal, afin de rendre hommage au fondateur du régiment, le capitaine Andrew Hamilton Gault, originaire de la métropole québécoise.

«Le Princess Patricia’s Canadian Light Infantry a été fondé il y a un siècle lorsque des Canadiens comme vous et moi, dont un grand nombre de Montréalais, se sont rendus à Ottawa pour combattre pendant la Grande Guerre. Aujourd’hui, le relais du témoin commémoratif permet aux membres du PPCLI de retracer le chemin de ces braves citoyens et de célébrer le fier héritage et le sacrifice de nos frères et de nos sœurs d’armes», a dit le lieutenant-colonel Bob Ritchie, Commandant du 2e Bataillon, Princess Patricia’s Canadian Light Infantry.

Ils sont en effet près d’une cinquantaine de membres du 2e Bataillon du PPCLI, ceux qui «parlent avec leurs gestes plutôt qu’avec leurs paroles», a avoir pris part à l’événement et a traverser actuellement le Canada à la course en transportant un témoin renfermant le nom de 1.866 membres du PPCLI décédés dans le cadre de leur service actif pour le Canada au cours du siècle dernier.

La ville de Montréal occupe une place importante dans l’histoire du PPCLI: elle est la ville natale du fondateur du régiment, Andrew Hamilton Gault, et un grand nombre de membres du régiment ont été recrutés parmi les étudiants de l’Université McGill.

L’équipe du relais du témoin commémoratif a quitté Edmonton le 10 août 2014, un siècle exactement après la signature de la charte du régiment par le gouvernement du Canada. Depuis, elle traverse le pays en retraçant le parcours symbolique que les membres originaux du régiment ont emprunté alors qu’ils se mobilisaient en 1914, à la veille de la Première Guerre mondiale. Le relais du témoin commémoratif va terminer sa traversée du Canada le 18 septembre prochain à Ottawa.

45eNord.ca sera présent tout au long de la fin de semaine pour assister à plusieurs évènements rendant hommage à la fois au PPCLI, mais également au Royal 22e Régiment, qui fête lui aussi ses 100 ans.

L’histoire d’Andrew Hamilton Gault, millionnaire montréalais et fondateur du PPCLI

Né en 1882 dans une riche famille montréalaise, il fréquente l’élite de la société de la métropole québécoise. Envoyé en Afrique du Sud lors de la Guerre des Boers en 1902, il se passionne pour l’univers militaire.

En juillet 1914, il pense (tout comme la majorité des gens à l’époque) que la guerre en Europe peut prendre fin d’ici Noël. Craignant de ne pouvoir y prendre part, surtout avec une Armée canadienne qui risque de mettre trop de temps à se mobiliser, il propose au gouvernement de fonder son propre régiment à ses frais (près d’1 million $, en dollars d’aujourd’hui). Il limite le recrutement à ceux qui ont déjà une expérience militaire pour accélérer le processus et réduire ainsi le temps de l’instruction préparatoire.

Le 10 août 1914, alors que des vétérans canadiens ont afflué des quatre coins du pays pour joindre le régiment de M. Gault, c’est au parc Lansdowne à Ottawa, que le Princess Patricia’s Canadian Light Infantry, d’après le nom de la fille du gouverneur général, voit finalement le jour.

Première unité canadienne à prendre part à la Première Guerre mondiale, le PPCLI a été regroupé avec le Corps expéditionnaire britannique et a joint les tranchées au début du mois de janvier 1915.

Le PPCLI, obtient 22 honneurs de bataille au cours de la guerre, en payant cependant le prix. Avec pas plus de 1.000 militaires déployés à chaque fois, ils sont 4.000 soldats de tous rangs à se succéder. Andrew Hamilton Gault lui-même est blessé à trois occasions, dont un dernier accident qui l’ampute de la moitié de sa jambe gauche. Malgré ses blessures, M. Gault refuse d’être rapatrié au Canada et restera en France en service actif jusqu’à la fin de la guerre.

Andrew Hamilton Gault est décédé dans sa propriété du mont Saint-Hilaire le 28 novembre 1958.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER

Les commentaires sont fermés.