Aéronefs et personnel supplémentaires partent dans le cadre de l’opération Impact (PHOTOS)

Des membres des Forces armées canadiennes de la 4e Escadre Cold Lake, en Alberta, s’embarquent pour le sud-ouest asiatique le 22 octobre 2014, pour prendre part à l’opération Impact (Caporal Audrey Solomon/FAC)
Temps de lecture estimé : 2 minutes

Des aéronefs et du personnel supplémentaires prennent le départ dans le cadre de l’opération IMPACT: ce soir, vendredi 24 octobre 2014, deux CP‑140M Aurora, des aéronefs de patrouille à long rayon d’action, ont décollé de leur base d’attache à la 14e Escadre, Greenwood. Ces aéronefs s’occuperont du travail de surveillance et de reconnaissance.

Les deux aéronefs CP140 Aurora qui ont décollés aujourd’hui ont récemment été dotés de capteurs avancés et d’équipement de surveillance.

Hier, jeudi 23 octobre 2014, des CF-188 Hornet qui avaient décollé de la 4e Escadre Cold Lake, en Alberta le 21 octobre, ont quitté la 3e Escadre Bagotville, au Québec, en direction du sud‑ouest asiatique. Un ravitailleur en vol CC‑150T Polaris s’est joint aux Hornet pour appuyer les opérations aériennes de la coalition.

Au cours de la même journée, un CC-150 Polaris a quitté la 8e Escadre Trenton, en Ontario, transportant à son bord du personnel venant de bases et d’escadres de partout au Canada qui se joindra au personnel déjà sur place.

L’appareil a fait escale à la 14e Escadre Greenwood, en Nouvelle‑Écosse, pour embarquer d’autres militaires. Au total, environ 600 membres du personnel – dont des éléments d’appui au personnel navigant comme celui affecté au commandement et au contrôle et à la logistique – ont été déployés pour cette mission.

«À la lumière des récents événements, je suis fier et reconnaissant que les hommes et femmes de nos Forces armées canadiennes s’élèvent courageusement en faveur de la paix et de la stabilité. Leur résilience illustre nos valeurs sur la scène internationale», avait déclaré le ministre de la Défense nationale, Rob Nicholson, se référant aux événements tragique d’Ottawa et de St-Jean.

En outre, le ministre de la Défense a annoncé aujourd’hui le retour des sentinelles au cénotaphe à Ottawa qui honore les Canadiens morts au combat, là même où le jeune réserviste Nathan Cirillo, qui y montait la garde, a été abattu dans un attaque terroriste.

«Nous ne nous laisserons pas intimider. Plus que jamais, nous demeurons résolus à travailler avec nos alliés et partenaires de partout dans le monde pour combattre les organisations terroristes en vue de les empêcher de semer la terreur et la tyrannie.»

Le 7 octobre, par un vote de 157 pour et 134 contre, les députés ont autorisé une mission de combat aérien en Irak pour une durée minimale de six mois, renouvelable, contre le groupe islamiste ultra-radical l’État islamique

L’opération IMPACT, des frappes aériennes et le déploiement d’un avion CC-150 Polaris, deux avions CP-140 Aurora, un avion de transport CC-130 Hercules et six avions de chasse CF-18, constitue la contribution canadienne à l’aide apportée par la coalition aux forces de sécurité de la République d’Irak, en lutte contre l’État islamique.