Après la semaine noire que le Canada a vécue, John Kerry sera à Ottawa pour réaffirmer son soutien

Le Secrétaire d'État américain John Kerry lors d'une rencontre l'an dernier, en octobre 2013, avec le ministre canadien des Affaires étrangères John Baird au Sommet de l'APEC à Bali, Indonésie (Archives/ Département d'État)
Temps de lecture estimé : 3 minutes
Le Secrétaire d'État américain John Kerry lors d'une rencontre l'an dernier, en octobre 2013, avec  le ministre canadien des Affaires étrangères John Baird au Sommet de l'APEC à Bali, Indonésie (Archives/ Département d'État)
Le Secrétaire d’État américain John Kerry lors d’une rencontre l’an dernier, en octobre 2013, avec le ministre canadien des Affaires étrangères John Baird au Sommet de l’APEC à Bali, Indonésie (Archives/ Département d’État)

Le ministre des Affaires étrangères John Baird a confirmé par voie de communiqué ce lundi 27 octobre que le Secrétaire d’État américain John Kerry sera en visite à Ottawa, le mardi 28 octobre 2014 pour «réaffirmer l’alliance entre les deux peuples» au lendemain de la semaine noire qu’a vécu le Canada.

«Le Canada et les États-Unis ont été des partenaires, des alliés et des amis dans les bons moments, tout comme dans certains des moments les plus tragiques de l’histoire », a déclaré le ministre Baird.

«Le président Obama et le secrétaire d’État Kerry ont été parmi les premiers à prendre contact avec le Canada lors des événements horribles de la semaine dernière. Je suis reconnaissant que le secrétaire d’État Kerry vienne à Ottawa et accompagne la population canadienne alors que nous pleurons la perte du caporal Nathan Cirillo et de l’adjudant Patrice Vincent, et que nous tentons de faire avancer nos valeurs communes. »

Le président Obama s’était entretenu par téléphone avec le Premier ministre Stephen Harper la semaine dernière pour exprimer la solidarité du peuple américain avec le Canada à la suite d’attaques contre les Forces canadiennes au Québec, le 20 octobre et à Ottawa le 22 octobre.

Le Président américain avait alors condamné «ces attaques scandaleuses», et «réaffirmé l’amitié et l’alliance entre nos peuples».

Le Premier ministre Harper avait remercié le président et les deux dirigeants, après avoir discuté des attaques, ont décidé «de poursuivre la coordination entre nos gouvernements et d’aller de l’avant», avait déclaré le Bureau du Premier ministre qui avait martelé cette même semaine que «le Canada ne se ferait pas dicter par des terroristes ce qu’il peut faire et ne pas faire comme nation».

Un peu plus tôt cette semaine là, le NORAD, le commandement binational canado-américain de la défense aérospatiale, avait fait savoir pour sa part que ses forces avaient été placées en état d’alerte pour être à même de répondre rapidement à tout incident aérien qui pourrait être lié à la fusillade survenue à Ottawa.

Demain, mardi, le ministre Baird et le Secrétaire d’État Kerry auront des entretiens à Ottawa sur diverses questions internationales et bilatérales importantes.

John Kerry exprimera lors de cette visite «la solidarité de l’Amérique avec la population canadienne, réaffirmant l’amitié et l’alliance entre [les] deux pays», dit le Département d’État américain.

Le Secrétaire d’État mettra l’accent sur «le soutien américain sans faille pour nos partenaires canadiens,la poursuite d’une coopération étroite dans une approche commune de la lutte contre l’extrémisme violent, et l’engagement à nous tenir aux côtés de nos voisins et amis canadiens», dit Washington.

Et nul doute que, malgré des différents commerciaux et des différences sur certaines questions entre le tr`s conservateur gouvernement Harper et l,administration démocrate américaine, plus à gauche, la lutte au fléau de l’extrémisme violent auquel les deux pays sont confrontés a rapproché les deux pays qui collaborent étroitement pour contrer la menace djihadiste.

«Le Canada et les États-Unis poursuivent leur coopération étroite dans plusieurs dossiers, notamment la lutte contre la menace que pose l’EIIL[ le groupe l’État islamique. ndlr] et l’appui à la population ukrainienne dans sa quête d’un avenir empreint de liberté et de démocratie», a déclaré le ministre Baird. «Nous discuterons également des façons de renforcer nos relations bilatérales, en mettant l’accent sur la sécurité nationale, la promotion des échanges commerciaux et des déplacements légitimes entre nos deux pays, et la collaboration accrue au chapitre de la sécurité énergétique nord-américaine», a dit le ministre.

«Le Canada et les États-Unis ont maintes fois démontré au monde entier qu’en face de l’adversité, ils se montrent à la hauteur et deviennent plus forts et plus déterminés qu’auparavant.», de conclure le chef de la diplomatie canadienne.