Il y a 30 ans, Marc Garneau devenait le premier Canadien dans l’espace

Il y a 30 ans... (45eNord.ca/ASC)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Il y a 30 ans... (45eNord.ca/ASC)
Il y a 30 ans… (45eNord.ca/ASC)

C’est une semaine certainement importante pour le député libéral Marc Garneau. Il y a 30 ans, le jeune astronaute qu’il était s’envolait pour l’espace. Retour sur une première.

En décembre 1983, Marc Garneau fait partie du groupe des six astronautes canadiens sélectionnés et en 1984, il est détaché par le ministère de la Défense nationale pour suivre son entraînement d’astronaute dans le cadre du Programme des astronautes canadiens. Il devient le premier astronaute canadien à aller dans l’espace, en octobre 1984 à bord de la navette Challenger, lors de la mission STS-41G durant laquelle il assume les fonctions de spécialiste de charges utiles.

Il a procédé à dix expériences dans trois domaines principaux, soit la technologie spatiale, les sciences spatiales et les sciences de la vie. Les expériences relatives à la technologie spatiale touchaient deux domaines, à savoir: d’importants essais de mise au point de l’expérience relative au système de vision spatiale du Conseil national de recherches du Canada, qui a été utilisé lors d’une mission au début de 1986, et des essais pour déterminer les effets de l’exposition à l’environnement spatial de divers matériaux composites de pointe.

Un jour spécifique de la mission avait été réservé pour chaque expérience. En plus des expériences prévues, Marc Garneau a participé à la préparation des repas, à la mise en batterie et à la remise en place de l’équipement. Il a également apporté son aide pour tous les travaux exigeant «trois mains», comme prendre des notes pour ses coéquipiers. Il devait aussi trouver parmi ceux-ci quelqu’un qui acceptait de faire la même chose pour lui.

L’hygiène personnelle a également occupé une partie de l’horaire puisque se laver les mains dans l’espace est deux fois plus long que sur Terre et se raser l’est trois fois plus. Même dormir est différent dans un environnement spatial, car les astronautes doivent s’attacher à quelques points de la cabine avec des bandes velcro pour éviter de flotter en apesanteur.

Des listes de contrôle et un magnétophone ont été utilisés pour consigner les conditions dans lesquelles les expériences ont été exécutées ainsi que leurs résultats.

Tout l’équipement dont Marc Garneau a eu besoin pour effectuer les dix expériences se rangeait dans un seul et unique coffre ayant environ la moitié des dimensions d’un tiroir de classeur de documents grand format.