Op CARIBBE: à peine déployé, le Calgary frappe les narcotrafiquants

Temps de lecture estimé : 2 minutes
Exercise RIMPAC 2014
Le NCSM Calgary, lors de l’exercice RIMPAC 2014. (Sgt Matthew McGregor/Canadian Forces Combat Camera)

Rapidité, efficacité! Tels sont les maîtres mots de l’équipage du NCSM Calgary qui a récemment participé à la prise de près de 550 kilogrammes de marijuana.

Le 30 septembre dernier, alors que cela faisait à peine deux heures que le navire avait quitté le port de San Diego pour commencer un déploiement de huit jours dans le cadre de l’Opération CARIBBE, ordre a été donné au NCSM Calgary d’enquêter sur une petite embarcation suspecte (panga) en eaux internationales, à quelque 100 miles nautiques de la frontière des États-Unis et du Mexique.

Aux côtés des garde-côtes ACTIVE et HADDOCK de la United States Coast Guard (USCG) et d’un aéronef C-130 Hercules de la USCG en service, le Calgary s’est lancé à la poursuite de l’embarcation. Comme il s’agit d’une opération interarmées interorganismes, le Calgary comptait à son bord du personnel de la US Coast Guard et un Law Enforcement Detachment (LEDET). Le Hercules transmettait des rapports sur le bateau panga et suivait sa position tandis que le Calgary se rapprochait à toute vitesse de l’emplacement du navire. Alors que le Calgary lançait son Barracuda et envoyait l’équipe du LEDET, le garde-côte ACTIVE de la USCGC envoyait aussi une équipe pour approcher l’embarcation d’intérêt.

Le Calgary est arrivé sur les lieux et a vu de nombreux ballot flotter sur l’eau – on soupçonnait qu’ils contenaient de la contrebande. Le LEDET a rapidement été envoyé pour récupérer les ballots et en inspecter le contenu. Vingt-deux ballots ont été récupérés (ainsi que 28 autres dans le bateau panga), et on a confirmé qu’ils contenaient de la marijuana, soit environ 1 200 livres en tout.

«Peu après avoir embarqué à notre bord l’équipe du LEDET, nous avons eu l’occasion de mener des opérations d’interdiction maritime transnationales. J’ai été impressionné par l’interopérabilité uniforme entre les deux unités. Il s’agit d’une preuve indéniable de l’étroite collaboration avec nos partenaires au Sud », indique le capitaine de frégate John Wilson, commandant du NCSM Calgary. «Avec un aussi bon départ pour l’Opération CARIBBE, le NCSM Calgary est fier de représenter la Marine royale canadienne. Il s’agissait d’une excellente journée pour tout l’équipage du navire que d’être au premier plan pour empêcher la circulation de stupéfiants et d’empêcher qu’ils se trouvent dans nos rue», poursuit-il.

Dans le cadre de l’Opération CARIBBE, le Calgary effectue des patrouilles de surveillance au large des côtes du Mexique avec un Law Enforcement Detachment de la USCG à son bord.

L’Opération CARIBBE constitue le soutien du Canada à l’Opération MARTILLO, une opération de la Force opérationnelle interorganismes interarmées (Sud), une composante subalterne du US Southern Command (USSOUTHCOM). Cet effort multinational interalliés interarmées des pays de l’hémisphère occidental et d’Europe vise à empêcher le trafic illicite dans le bassin des Caraïbes, l’Est de l’océan Pacifique et les eaux côtières d’Amérique centrale.

Le Calgary est par la suite retourné à San Diego, où il prend part actuellement aux festivités entourant la «Fleet Week», avant de participer à un exercice TGEX.