Revue militaire hebdo (semaine du 20 au 26 octobre 2014)

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Chaque semaine depuis plus de deux ans maintenant, 45eNord.ca vous présente l’essentiel de l’actualité de la semaine écoulée. Chaque semaine, c’est habituellement un plaisir d’écrire cette revue. Cette fois, vous l’aurez compris, cela l’est beaucoup moins., mais voici quand même notre revue militaire pour cette semaine noire du 20 au 26 octobre 2014.

Semaine noire

Michaël Zehaf Bibeau (photo tirée d’un compte Twitter)

Semaine noire: lundi 20 octobre, un apprenti djihadiste, après avoir surveillé de 9h15 à 11h30 les allées et venues des militaires dans le parking d’un centre commercial où se trouve un Centre de soutien intégré, fonce avec sa voiture sur un groupes d’hommes en uniformes, tuant l’un d’eux avant d’être abattu à son tour. Mercredi 22 octobre, un autre partisan du djihad abat un jeune réserviste qui montait la garde devant le Monument canadien de la guerre, puis pénètre dans l’édifice du Parlement, où il est lui aussi abattu, par le sergent d’armes.

Deux militaires happés par une voiture à St-Jean, le suspect en fuite soupçonné d’agir au nom d’Allah abattu par la police >>

La série noire continue: un militaire gravement atteint par balles au Monument de la guerre à Ottawa >>

La réponse du Canada

Dans sa lutte au terrorisme, et particulièrement aux djihadistes canadiens qui tentent de rentrer au pays, le gouvernement du Canada a l’intention de doter Le Service canadien du renseignement de sécurité  renforcer la capacité des renseignements canadiens mener des enquêtes sur les menaces à l’extérieur du Canada.

La classe politique canadienne, unie, dénonce ces attaques et, dès après le premier événement, le Canada le niveau d’alerte sur les risques d’actions terroristes est relevé d’un cran «de bas à moyen». Le gouvernement déposera aussi lundi son projet visant à renforcer les capacités du Service canadien du renseignement de sécurité à mener des enquêtes sur les menaces à l’extérieur du Canada.

Après St-Jean, le Canada a relevé son niveau d’alerte en raison des risques d’attentats >>

Attaque à Ottawa: la classe politique unie devant le décès du jeune réserviste Nathan Cirillo >>

La réponse des militaires

Facebook (45eNord.ca)
(45eNord.ca)

Les Forces armées canadiennes émettent de nouvelles directives interdisant aux militaires le port de l’uniforme en dehors des opérations et de s’afficher librement sur les médias sociaux prises dans la foulée des mesures prises après les attaques de St-Jean-sur-Richelieu et d’Ottawa mais ces mesures passent mal et suscitent la grogne chez les militaires fiers de leur uniforme et ne voulant pas céder au chantage des terroristes.

Le Brigadier-général Lafaut, commandant de la 2e Division, explique les nouvelles mesures de sécurité >>

Interdiction dorénavant de s’afficher librement sur les médias sociaux pour les militaires canadiens >>

Nouvelles directives de sécurité sur l’uniforme et sur les médias sociaux: grogne chez les militaires canadiens >>

Qui sont ces terroristes

Martin «Ahmad» Rouleau, de son vrai nom Martin Couture Rouleau, récemment converti à l'Islam et autoradicalisé, qui a foncé lundi 20 octobre 2014 avec sa voiture dans un groupe de militaires à Saint-Jean-sur-Richelieu, tuant l'un d'eux, avant de prendre la fuite et d'être abattu par la police locale (photo tirée de Facebook)

Qui sont ces jeunes partisans du djihad qui ont assassinés deux militaires cette semaine. Le sempiternelle débat est relancé. Ses fous ou des terroristes? Comme si l’un excluait l’autre. Et s’ils étaient tout simplement des fous terroristes, ou des terroristes fous, à votre choix.

Les terroristes canadiens: qui, quand, comment et pourquoi? >>

Terrorisme à St-Jean: «Ahmad le converti» avait-il fait d’autres convertis comme lui avant de mourir >>

Actes terroristes à Ottawa: Zehaf-Bibeau s’était procuré une Winchester 3031 et voulait se battre en Syrie >>

Le tueur d’Ottawa, Zehaf-Bibeau, un détraqué qui avait trouvé une solution à ses maux dans le djihad >>

On rend hommage et on relève la tête

Le général Tom Lawson (à gauche), chef d’état-major de la Défense et l’honorable Rob Nicholson (au centre), ministre de la Défense nationale, reviennent après avoir déposé une couronne devant le Monument commémoratif de guerre, lors d’un événement de commémoration à Ottawa, Ontario, le 23 octobre 2014 (MDN)

Deux jours après le dernier événement tragique, les sentinelles sont de retour et le ministre de la Défense, Rob Nicholson, déclare:«Les Forces armées canadiennes continuent, sans se décourager, de rendre hommage aux soldats canadiens décédés, y compris le Caporal Cirillo et l’Adjudant Patrice Vincent, et continueront de faire preuve de dignité et de respect à l’égard de tout ce que symbolise le Monument commémoratif de guerre du Canada».

Le caporal Nathan Cirillo rentre à la maison par l’Autoroute des Héros >>

D’autres hommages au Québec pour Nathan Cirillo et Patrice Vincent >>

Les sentinelles de retour au Monument de guerre après les événements tragiques de mercredi >>

La mission continue

Des membres des Forces armées canadiennes de la 4e Escadre Cold Lake, en Alberta, s’embarquent pour le sud-ouest asiatique le 22 octobre 2014, pour prendre part à l’opération Impact (Caporal Audrey Solomon/FAC)

Mais «le Canada ne se fait pas dicter par des terroristes ce qu’il peut faire ou ne pas faire en tant que nation», affirme avec force le premeir ministre Harper au lendemain des attaques et la mission en Irak contre l’état islamique continue. «À la lumière des récents événements, je suis fier et reconnaissant que les hommes et femmes de nos Forces armées canadiennes s’élèvent courageusement en faveur de la paix et de la stabilité. Leur résilience illustre nos valeurs sur la scène internationale», déclare pour sa le ministre de la Défense nationale, Rob Nicholson.

Lutte contre l’État islamique: les six chasseurs CF-18 canadiens partiront jeudi de Bagotville >>

Partis de Bagotville et Trenton et nullement intimidés,140 militaires se sont déployés pour l’op Impact >>

Aéronefs et personnel supplémentaires partent dans le cadre de l’opération Impact (PHOTOS) >>

De New York à Istanbul, encore d’autres actes terroristes

Des hommes de l'AFAD portant des masques à gaz et des tenues de protection contre les risques chimiques se trouvaient toujours vendredi après-midi dans les locaux des consulats allemand et belge pour des opérations de décontamination, ont constaté des journalistes de l'AFP (Osman Orsal/AFP)

Après Ottawa, New York: un partisan du djihad attaque des policiers à la hache >>

Le Canada dans le collimateur des terroristes: une poudre suspecte provoque l’évacuation du consulat d’Istanbul >>

La vidéo de la semaine

La Chambre des Communes siégeait dès le lendemain de la fusillade du 22 octobre et les députés sur la colline parlementaire ont, d’une seule voix, salué l’héroïsme du sergent d’armes Kevin Vickers  qui a abattu avait pénétré dans l’édifice du Parlement après avoir abattu qui a tué le jeune réserviste qui montait la garde devant le cénotaphe à quelques mètres de là.