Tchétchénie: un attentat suicide à Grozny fait au moins 5 morts et 12 blessés

La Mosquée Akhmad Kadyrov à Grozny, en Tchétchénie, nommé d'après le président de la république de Tchétchénie (2003-2004) et père de l'actuel président, Ramzan, est la plus grande mosquée en Russie et en Europe. Akhmad Kadyrov est mort au cours d'un attentat terroriste à la bombe le 9 mai 2004, au stade de Grozny. Cet attentat est perpétré par des islamistes tchétchènes(WikiCommons)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
La Mosquée Akhmad Kadyrov à Grozny, en Tchétchénie,  nommé d'après le président de la république de Tchétchénie (2003-2004) et père de l'actuel président, Ramzan, est la plus grande mosquée en Russie et en Europe. Akhmad Kadyrov est mort au cours d'un attentat terroriste à la bombe le 9 mai 2004, au stade de Grozny. Cet attentat est perpétré par des islamistes tchétchènes(WikiCommons)
La Mosquée Akhmad Kadyrov à Grozny, en Tchétchénie, nommé d’après le président de la république de Tchétchénie (2003-2004) et père de l’actuel président, Ramzan, est la plus grande mosquée en Russie et en Europe. Akhmad Kadyrov est mort au cours d’un attentat terroriste à la bombe le 9 mai 2004, au stade de Grozny. Cet attentat est perpétré par des islamistes tchétchènes(WikiCommons)

Un attentat suicide perpétré dimanche à Grozny, la capitale de la Tchétchénie, a fait plusieurs morts et blessés parmi les policiers, a annoncé dimanche aux journalistes le service de presse du ministère russe de l’Intérieur, rapporte l’agence officielle russe Ria Novosti.

«Dimanche soir, un concert à l’occasion du Jour de la ville, devait avoir lieu à Grozny. Des policiers qui se trouvaient près d’un portique de détection d’armes, installé à proximité de la salle de concert, ont remarqué un jeune homme suspect. Au moment où les policiers ont décidé de fouiller le jeune homme, ce dernier a actionné un engin explosif», a indiqué le service de presse du ministère.

Le kamikaze s’est fait exploser, après que les policiers assurant la sécurité des lieux ont tenté d’inspecter ses papiers, deux heures avant le début d’un concert prévu à 15H00 GMT.

«Cinq policiers ont été tués et 12 autres ont été blessés», a précisé pour sa part le Comité d’enquête russe dans un communiqué.Le kamikaze a été identifié comme un habitant local Opti Moudarov, 19 ans, toujours selon le Comité d’enquête.

La Tchétchénie, petite république montagneuse du Caucase russe, a été ravagée par deux guerres entre forces russes et rebelles séparatistes dans les années 1990.

Dirigée désormais par un président pro-russe, Ramzan Kadyrov, dont l’anniversaire coïncide avec l’attentat d’aujourd’hui,la Tchétchénie reste le théâtre d’‘incidents armés.

En outre, après la première guerre de Tchétchénie (1994-1996) entre forces fédérales russes et indépendantistes, la rébellion s’est progressivement islamisée et a de plus en plus débordé hors des frontières de cette petite république pour se transformer au début des années 2000 en un mouvement islamiste armé dans tout le Caucase du Nord.