Journée de reconnaissance pour la Marine spéciale en cette année d’intense transformation

La frégate canadienne NCSM Toronto dans la Méditerranée le 23 novembre 2014 dans le cadre de l'Opération Reassurance (MARLANT)
Temps de lecture estimé : 3 minutes

En cette année de changement intense pour la Force navale canadienne, le ministre de la Défense nationale, Rob Nicholson et le commandant de la Marine royale canadienne, le vice-amiral Mark Norman, ont salué aujourd’hui le travail des membres de la Marine canadienne à l’occasion de la Journée de remerciement à l’intention de la Force navale de 2014 de la Ligue navale du Canada.

«Aujourd’hui, nous saluons le travail exceptionnel accompli par les membres de la Marine canadienne en soulignant la Journée de remerciement à l’intention de la Force navale de 2014, une initiative de la Ligue navale du Canada», a déclaré le ministre Nicholson.

«Bordé par trois océans distincts, le Canada a la plus longue côte au monde, ce qui fait en sorte que notre Marine est incroyablement importante pour notre économie et notre sécurité. Nos ports sont des portes d’entrée économiques, et nous comptons sur notre Marine afin de nous assurer que nos échanges et notre commerce se poursuivent sans perturbation», a souligné le ministre.

Le ministre de la Défense a aussi rappelé dans sa déclaration la présence en Méditerranée du NCSM Toronto «afin d’assurer la stabilité et la sécurité en Europe centrale et en Europe de l’Est», ainsi que le travail du NCSM Regina qui a intercepté des cargaisons de stupéfiants alors qu’il patrouillait dans l’océan Indien dans le cadre de l’opération ARTEMIS et celui du NCSM Kingston qui a récemment contribué à la découverte de l’un des navires de Franklin.

Année cruciale pour la Marine royale canadienne

La Marine royale canadienne est dans la phase la plus intense de modernisation et de renouvellement de son histoire et, hier, le ministre a annoncé une étape importante dans la modernisation des quatre premières frégates de classe Halifax, destinées à servir de passerelle vers la flotte future au moment où la Marine n’a plus qu’un seul destroyer pour remplir ses missions: la première de ces frégates, le NCSM Fredericton sera enfin déployée début 2015 et les experts du ministère de la Défense ont assuré que l’échéancier de l’ensemble du programme sera respecté.

«Les Canadiens sont fiers de notre Marine. Afin de s’assurer qu’elle continue d’être en mesure d’intervenir au moment et à l’endroit appropriés, notre gouvernement a amorcé la période la plus intensive et complète de modernisation et de renouvellement de la flotte dans l’histoire du Canada en temps de paix», a souligné le ministre dans sa déclaration aujourd’hui à l’occasion de la Journée de reconnaissance de la Marine.

Mais il s’est aussitôt empressé d’ajouter que «Bien qu’il soit important pour la mission de disposer du meilleur équipement possible, il est encore plus important de considérer les hommes et les femmes de la Marine d’aujourd’hui qui, grâce à leur dévouement et à leur professionnalisme, témoignent des meilleures qualités de nos Forces armées canadiennes».

Faisant écho au ministre Nicholson, le commandant de la Marine royale canadienne, Mark Norman, a lui aussi souligné que «tout en réussissant à mener à bien son opération de modernisation», «La Marine royale canadienne remplit son engagement envers les Canadiens en faisant preuve d’excellence en mer tous les jours».

«Toujours là, toujours prêts»

La Journée de reconnaissance de la Marine est organisée par la Ligue Navale, un organisme libre de toute attache partisane ou politique de partis qui a pour but de promouvoir un intérêt pour les Affaires maritimes à travers le Canada, et le vice-amiral Norman a également souligné l’importance du travail de la Ligue.

«Aujourd’hui, la Ligue navale reconnait tous nos marins pour leur professionnalisme et leur dévouement en honorant six militaires de la MRC sur la colline du Parlement en raison des actes d’héroïsme et des réalisations exceptionnelles qu’ils ont accomplis au service du Canada»

«Grâce aux efforts déployés par la Ligue navale du Canada, il s’agit également d’une occasion pour nos représentants élus d’en apprendre davantage sur les accomplissements de la ressource la plus importante de la Marine: ses gens», a ajouté le vice-amiral.

Il ne restera donc plus qu’à souhaiter en cette Journée de reconnaissance et alors que dernier rapport du Chef Examen révélait les difficultés de la Marine à maintenir son état de préparation, que nos marins aient toujours les moyens d’être «toujours là, toujours prêts» lorsque le pays fait appel à eux.