Le J-31, concurrent chinois du F-35, dévoilé officiellement au salon aéronautique de Zuhai

Premières images claires du J-31 chinois (Photo: Tixue.net)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Premières images claires du J-31 chinois (Photo: Tixue.net)
Premières images claires du J-31 chinois en 2012 (Archives/Tixue.net)

Au moment où le président des États-Unis Barack Obama est à Pékin pour le sommet Asie-Pacifique, la Chine a dévoilé son nouvel avion de chasse furtif, qui pourrait bien concurrencer le F-35 américain, lors du salon aéronautique de Zhuhai qui se tient du 11 au 16 novembre.

Le Président Xi Jinping veut renforcer les forces armées de Chine, les entreprises chinoises de défense et l’armée de l’air de l’Armée populaire de libération.

La Chine espère que les avions furtifs J-31 très attendus, développés par l’AVIC (l’Aviation Industry Corp of China ), premier fabricant d’avions du pays, concurrenceront le matériel de fabrication américaine sur les marchés d’exportation.

Le J-31 a effectué une démonstration, mais n’a pas été exposé ensuite au salon aéronautique où on ne pouvait voir qu’une maquette du nouveau chasseur chinois.

Un porte-parole de l’AVIC, Fu Mingyao, a cependant déclaré que l’entreprise m’entend pas commencer à faire la promotion de l’appareil maintenant, mais deux autres démonstrations du J-31 sont toutefois prévues pendant le salon.

«Les experts prédisent que le J-31 fera des incursions rapides dans le marché international à l’avenir, et saura sans doute voler la vedette au F-35», avait écrit le Quotidien du Peuple, organe du parti communiste chinois, en août dernier, ajoutant que l’avion serait particulièrement intéressant pour les pays qui sont exclus des exportations d’armes américaines.

Le J-31 est d’environ la même taille que le F-35.

Le chasseur furtif chinois de 5e génération destiné à l’exportation sera équipé d’un propulseur russe RD-93, a pour sa part annoncé au salon aéronautique Sergueï Kornev, chef de la délégation de l’Agence russe d’exportation d’armements (Rosoboronexport), cité par l’agence officielle russe Ria Novosti.

«On estime que le J-31, équipé de propulseur russe RD-93 et destiné à l’exportation, est capable de concurrencer l’avion américain de cinquième génération F-35 sur les marchés régionaux», a indiqué le responsable russe.

«Le programme est ambitieux, mais tout à fait réaliste, surtout si l’on tient compte du coût élevé du F-35 et de certains problèmes lors de sa mise au point», a estimé Sergueï Kornev.

La Chine a jusqu’à maintenant mis au point deux chasseurs de cinquième génération, le J-20 et le J-31, capables, selon lui, de rivaliser avec le F-35 américain et le T-50 russe.

Les avions furtifs devraient en outre permettre à la force aérienne de la Chine, une armée de l’air principalement territoriale actuellement, de développer la capacité à réaliser des opérations offensives et défensives.

L’avion furtif, disent les analystes, permettra ainsi à la Chine de mieux projeter sa force dans les mers de Chine orientale et de Chine du Sud.