«Quatre ou cinq complots» déjoués cette année par Scotland Yard

Le patron de Scotland Yard, Bernard Hogan-Howe, annonce avoir déjoué «quatre ou cinq complots terroristes» en 2014. (BBC)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Le patron de Scotland Yard, Bernard Hogan-Howe, annonce avoir déjoué «quatre ou cinq complots terroristes» en 2014. (BBC)
Le patron de Scotland Yard, Bernard Hogan-Howe, annonce avoir déjoué «quatre ou cinq complots terroristes» en 2014. (BBC)

Ce sont pas moins de «quatre ou cinq complots terroristes» qui ont été déjoué en 2014 par la police britannique, contre un seul en moyenne les années précédentes, a affirmé dimanche le patron de Scotland Yard, Sir Bernard Hogan-Howe.

Interrogé par la BBC, il y aurait selon lui «un changement à la fois dans la fréquence et dans la gravité des complots».

Selon des sources policières, le royaume a procédé à plus de 250 arrestations cette année dans le cadre de sa lutte antiterroriste.

Bernard Hogan-Howe a confié son «inquiétude grandissante» devant les «loups solitaires». «Cela ne prend pas beaucoup d’organisation… Ce n’est pas très complexe pour le faire. Donc ce que cela signifie est que nous avons très peu de temps pour les stopper».

Pas plus tard que cette semaine, trois hommes soupçonnés de préparer des actes terroristes ont été inculpés. Ils auraient projeté de décapiter quelqu’un en Grande-Bretagne, où le niveau d’alerte de sécurité a été relevé à «grave» fin août, face à la menace d’attentats liée à la Syrie et l’Irak.

Scotland Yard estime toujours à plus de 500 le nombre de Britanniques partis combattre dans des groupes comme l’«État islamique» (EI) et craint qu’ils ne puissent planifier des attentats à leur retour.

Toutefois, selon le député travailliste de Birmingham Khalid Mahmood, cette estimation serait largement sous-évaluée, estimant plutôt que le nombre plus réel serait de 2.000 djihadistes britanniques. Ils seraient 27 Britanniques à être morts jusqu’à présent en combattant avec l’EI.

La police doit lancer lundi une campagne de sensibilisation sur ce sujet. Bernard Hogan-Howe a appelé le grand public à faire preuve de davantage de vigilance pour l’aider. « Si le grand public, les entreprises et la police oeuvrent ensemble avec les services de sécurité, nous formerons une équipe incroyablement puissante », a-t-il souligné.