Un premier objet enfin reproduit dans l’espace par imprimante 3-D

Imprimante 3-D Zero-G de Made in Space, conçue pour l'espace (Made in Space)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
L'imprimante 3D de la Station spatiale internationale a reproduit un premier objet (NASA)
L’imprimante 3D de la Station spatiale internationale a reproduit un premier objet (NASA)

Porte ouverte à l’exploration de «l’espace profond», la première imprimante 3D de l’espace livrée à la Station spatiale internationale (SSI) en septembre a réalisé cette semaine une première copie d’une pièce de remplacement pour elle-même, rapporte aujourd’hui l’Associated Press.

Il s’agit, selon l’agence spatiale américaine, la NASA, a indiqué qu’il de la réplique de la façade frontale du boîtier de tête de l’imprimante.

Le commandant de la Station spatiale internationale, Butch Wilmore, a mis de côté le nouvel objet de plastique pour un éventuel retour sur Terre, mardi, précise l’agence.

Une vingtaine d’objets seront ainsi créés au cours des prochaines semaines et envoyés sur Terre à des fins d’analyse.

La technologie de l’imprimante 3-d dans l’espace permet de créer des objets, couche par couche, à l’aide de filament de matériel grâce à un procédé d’extrusion spécifiquement adaptée aux défis de l’environnement spatial.

L’opération de l’imprimante se fait à partir de la station au sol de contrôle de la mission.

La NASA compte se servir de cette technique pour réparer des bris d’équipement dans l’espace.

Niki Werkheiser, la responsable du projet d’impression 3-D de la NASA, commente le premier essai de l’imprimante 3-D de la Station spatiale internationale, première étape vers la création d’un véritable atelier d’usinage «à la demande» dans l’espace pour la fabrication de pièces de rechange, une technologie essentielle pour permettre l’exploration future de l’«espace profond» (Vidéo: NASA)

L’imprimante Zero-G, fabriquée par l’entreprise californienne Made in Space, est la première imprimante 3D conçue pour fonctionner en apesanteur.

Lancé en orbite le 21 Septembre 2014, l’imprimante a été construite dans le cadre d’un partenariat entre Made in Space et le NASA MSFC,

La NASA MSFC, le centre de vol spatial Marshall, est un important centre de la NASA pour la conception et la fabrication des systèmes spatiaux.

L’Agence spatiale européenne compte maintenant elle aussi en envoyer une imprimante 3-D dans l’espace l’an prochain.

Cette version initiale de l’imprimante Zero-G sert de banc d’essai pour comprendre les effets à long terme de la microgravité sur l’impression 3D, et comment cette technologie peut faciliter à l’avenir l’exploration spatiale.

Cette première imprimante utilise du plastique ABS, mais que la seconde unité, qui doit être livrés à l’ISS en 2015, offrira plusieurs choix de matériaux.

Dans l’espace tout près de Mars ou Jupiter et, oupps, il vous manque une pièce. Pas de problème, on vous l’envoie par email etvous n’avez qu’à latélécharger et à l’ imprimer…

»Viens manger, chéri, j’ai téléchargé la pizza!»