Approvisionnement en matière de défense: l’industrie accueille favorablement le Guide d’évaluation d’Ottawa

Plus de 250 participants au 1er symposium sur le marché canadien de la défense et de la sécurité, à Montréal. (Nicolas Laffont/45eNord.ca)
Temps de lecture estimé : 4 minutes
Plus de 250 participants au 1er symposium sur le marché canadien de la défense et de la sécurité, à Montréal. (Nicolas Laffont/45eNord.ca)
Alors que le gouvernement canadien s’était engagé dans son budget 2013 à tirer parti des achats de matériel de défense afin de stimuler la croissance économique et ainsi générer de nouveaux emplois, le 1er symposium sur le marché canadien de la défense et de la sécurité qui s’était tenu Montréal cette automne avait attiré des centaines de participants (Archives/Nicolas Laffont/45eNord.ca)

Industrie Canada a publié le Guide sur la proposition de valeur du gouvernement du Canada qui servira de référence pour les entreprises qui veulent soumettre des propositions fructueuses en vue d’obtenir des marchés en matière de défense.

Le Guide définit l’approche qu’adoptera le gouvernement pour évaluer l’approvisionnement en matière de défense et les acquisitions de la Garde côtière canadienne.

«La Guide sur la proposition de valeur fera en sorte que la Stratégie d’approvisionnement en matière de défense favorise l’investissement, ce qui contribuera à la création d’emplois hautement spécialisés et à la croissance économique dans l’ensemble du Canada.», a dit le ministre de l’Industrie, James Moore, lors de la sortie du Guide.

Le Guide a été élaboré après des mois de consultations approfondies auprès des dirigeants de l’industrie. Le Guide sur la proposition de valeur a reçu l’appui des grands entrepreneurs, des petites et moyennes entreprises et des associations de l’industrie, dont l’Association des industries canadiennes de défense et de sécurité (AICDS) et l’Association des industries aérospatiales du Canada (AIAC), souligne le ministère dans le communiqué annonçant sa publication.

Industrie Canada tiendra en outre une série de séances d’information à compter de janvier 2015 pour s’assurer que les entreprises comprennent bien l’objectif du Guide sur la proposition de valeur en ce qui a trait aux nouveaux débouchés d’approvisionnements militaires.

« La publication du Guide sur la proposition de valeur marque un jalon significatif dans la mise en œuvre de la Stratégie d’approvisionnement en matière de défense. La proposition de valeur est un élément déterminant au sein de l’industrie qui devrait se concrétiser par du contenu canadien de plus grande qualité et par des investissements dans les capacités industrielles clés », a déclaré la nouvelle présidente de l’Association des industries canadiennes de défense et de sécurité, Christyn Cianfarani, qui fut un des artisans de la nouvelle stratégie d’approvisionnement du Canada en matière de défense,

Pour sa part, le président et chef de la direction de l’Association des industries aérospatiales du Canada, Jim Quick, a déclaré que « L’annonce [de la publication du Guide] est un grand pas en avant vers le renforcement du processus canadien d’approvisionnement. Le Guide sur la proposition de valeur expose des thèmes qui faisaient depuis longtemps l’objet d’une demande de la part de nos membres, et incite les entreprises à présenter des soumissions novatrices et concurrentielles qui contribueront réellement aux capacités industrielles et aux priorités canadiennes ». « Il s’agit là », dit Jim Quick « d’excellentes nouvelles pour l’industrie et les contribuables canadiens, et nous saluons le gouvernement de son leadership à l’égard de cette importante initiative. »

Le 5 février 2014, le gouvernement du Canada a annoncé la Stratégie d’approvisionnement en matière de défense qui comprend trois objectifs clés : fournir en temps opportun le bon équipement et les bons services aux Forces armées canadiennes et à la Garde côtière canadienne; tirer profit des achats de matériel et de services en matière de défense pour créer des emplois et stimuler la croissance économique au Canada; et simplifier le processus d’approvisionnement en matière de défense.

Une approche souple, dit le Guide

Le Guide sur la proposition de valeur que vient de publier Ottawa présente, lui, le cadre d’évaluation qui sera utilisé comme point de départ pour les
discussions avec l’industrie au cas par cas.

Il recense tout particulièrement comme on peut le voir quatre grands critères pour guider les soumissionnaires à élaborer leurs propositions de valeur:

  • Le soutien direct ou indirect pour le secteur de la défense du Canada;
  • La contribution au développement canadienne des fournisseurs;
  • La contribution à la recherche canadienne et le développement de la technologie; et
  • Et le soutien au développement des exportations canadiennes.

Bien que ces quatre critères soient les grands principes qui seront utilisés pour guider les propositions de valeur, le gouvernement aura toutefois la possibilité de fournir des directives supplémentaires sur les critères d’évaluation et le poids attribué à des propositions de valeur sur une base individuelle.

Le document précise bien que l’approche utilisée pour évaluer les propositions de valeur est un un cadre général offrant, pour chaque approvisionnement, la souplesse pour:

  • accroître ou diminuer la pondération des propositions de valeur
    dans la note globale de la soumission;
  • pondérer chaque critère d’évaluation différemment;
  • appliquer la totalité ou une partie des critères d’évaluation;
  • ajouter d’autres critères d’évaluation;
  • appliquer les exigences obligatoires;
  • élaborer des grilles de notation différentes pour permettre une évaluation adéquate et
    différencier les propositions de valeur.

Mais, sans être une Bible, le Guide sur la proposition de valeur doit amener le Canada à tirer profit des défenses militaires pour créer des emplois hautement spécialisés et stimuler la croissance économique dans l’ensemble de l’économie canadienne.

Le secteur canadien de la défense compte plus de 650 entreprises situées dans toutes les régions du Canada. L’industrie génère plus de 9,4 milliards de dollars en recettes, est tributaire de près de 6 milliards de dollars du produit intérieur brut du Canada et emploie plus de 65 000 travailleurs à temps plein.